A l’occasion du 33ème Conseil des ministres de la Commission de l’océan Indien, tenu à Balaclava (Maurice) les 12 et 13 septembre, Sun Gongyi, ambassadeur de Chine à l’île Maurice a participé au renforcements de la coopérations entre les Etats membres dans plusieurs domaines, comme la sécurité maritime et la lutte contre les trafics et crimes.

« C’est un grand honneur pour moi de participer au 33ème Conseil des Ministres de la COI en tant que représentant de la Chine. Ici, au nom du gouvernement chinois, je tiens à remercier le gouvernement mauricien et le Secrétariat de la COI pour les nombreux travaux préparatoires menés pour l’organisation réussie du Conseil », a démarré son discours Sun Gongyi.

Salut le travail mené par la Commission de l’Océan Indien (COI), l’ambassadeur a assuré que son pays, membre observateur de la commission « apprécie hautement les travaux de la Présidence. En avril dernier, sous les efforts énergiques du gouvernement mauricien et du Secrétariat, la COI a organisé avec succès la première Conférence ministérielle sur la sécurité maritime dans l’Ouest de l’Océan Indien ».

Pour le diplomate cette conférence a marqué « un jalon dans l’histoire de développement de la COI« , notamment la « déclaration ministérielle qui devra servir de guide d’action pour la COI dans les années à venir ».

Cette conférence a abouti à des accords régionaux scellant la création de deux centres de coopération après 3 années de discussions. Le premier, le Centre régional de fusion de l’information maritime (CRFIM), basé à Madagascar, pour la sécurisation des trafics maritimes dans le Sud-Ouest de l’océan Indien.

Le second, le Centre régional de coordination opérationnelle (CRCO) situé aux Seychelles. «Il ne s’agit pas seulement d’un accord pour la sécurité mais également un accord pour la sûreté pour notre région», avait déclaré le Secrétaire général de la COI, Hamada Madi.

L’ambassadeur de Chine à l’île Maurice, Sun Gongyi, en présence de Sir Anerood Jugnauth, Premier ministre mauricien

Ainsi, Sun Gongyi a assuré que son pays « accorde une haute importance au dialogue et à sa coopération avec la COI et ses membres. En 2016, la Chine est devenue le premier pays observateur de l’organisation. Depuis des années consécutives, la Chine lui a fourni des aides financières ».

Ce dernier a évoqué les dons réalisés par son pays ces dernières années. La Chine a envoyé « au total 30 flottes de la marine pour les missions d’escorte au large des côtes de la Somalie et dans le golfe d’Aden et a apporté une contribution active à la lutte contre la piraterie et au maintien de la paix et de la sécurité de l’Océan Indien ».

« La coopération entre la Chine et la COI a aussi donné d’abondants fruits dans les domaines économique, commercial, culturel et social parmi d’autres. Pour davantage soutenir sa construction des mécanismes et les projets de coopération entre les deux parties, la partie chinoise a décidé de fournir 100 000 de dollars américains d’aide à la COI pour l’année 2018 », a expliqué le diplomate.

La Chine travaille activement à établir un nouveau modèle de relations internationales et à construire une communauté de destin pour toute l’humanité. La Chine cherche à intégrer son propre développement à celui du monde entier afin d’apporter de plus grandes contributions à la paix et au développement du monde.

Sun Gongyi a évoqué l’initiative du président Xi Jinping, «La Ceinture et la Route», ainsi que les textes signés lors du Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, qui s’est tenu « avec succès » à Beijing, avec les pays membres de la COI.

Enfin, la Chine souhaite « rester en étroite communication avec les différentes parties pour saisir les opportunités offertes par la mise en oeuvre des fruits du sommet et coordonner les stratégies de développement de la COI et de ses membres dans le cadre de «la Ceinture et la Route» et du Forum sur la Coopération sino-africaine afin de favoriser la prospérité partagée de la région« , a assuré l’ambassadeur de Chine à l’île Maurice.

La Chine considère la COI comme « un partenaire de dialogue naturel »