Le Premier ministre australien Scott Morrison a vivement critiqué le fait que la Chine ne dénonce pas l’acte de la Russie de « menacer de terribles violences contre l’Ukraine »

Il a dénoncé la Chine pour son soutien à la Russie dans la crise ukrainienne en cours, la qualifiant de « très préoccupante ».

« Je dois dire qu’une chose qui me déçoit, c’est que des pays partageant les mêmes idées – l’Australie, la France, tout le monde – ont été très clairs dans leur dénonciation de ce que fait la Russie, mais il y a un pays qui ne le fait pas… et c’est [le] gouvernement chinois », a déclaré Scott Morrison dans une interview à la station de radio australienne 2SM.

Il a déclaré que la Chine ne dénonçait pas l’acte de la Russie de « menacer de terribles violences contre l’Ukraine », et a averti que la crise aurait un impact réel sur l’économie mondiale et les prix du pétrole, et « tout le monde le ressentira ».

« Lorsque vous avez un grand pays dans notre propre région qui suggère qu’il veut la paix et l’harmonie, mais qui n’est pourtant pas prêt à dénoncer les actions d’un État autocratique qui veut violer la souveraineté territoriale de son voisin, alors c’est très préoccupant », a déclaré le Premier ministre.

Moscou et Kiev sont enfermées dans un conflit depuis que les hostilités dans la région orientale du Donbass ont éclaté en 2014 après que la Russie a annexé la péninsule de Crimée.

La Russie est désormais accusée d’avoir envoyé des milliers de soldats près de l’Ukraine, faisant craindre qu’elle ne planifie une nouvelle offensive militaire contre son ancien voisin soviétique.

Les États-Unis et leurs alliés ont mis en garde contre une attaque imminente et menacé la Russie de « graves conséquences ». De son côté, Moscou a nié planifier une attaque et a déclaré que ses troupes étaient là pour des exercices.

La Chine a convenu avec Moscou que l’alliance militaire de l’OTAN dirigée par les États-Unis ne devrait pas admettre de nouveaux membres.

Lire aussi : Le chef de l’OTAN rejette la demande russo-chinoise d’arrêter l’élargissement de l’OTAN

Ils ont publié une déclaration commune sur un certain nombre de questions lors d’une visite du président russe Vladimir Poutine pour les Jeux olympiques d’hiver, début février 2022.

Les relations de l’Australie avec la Chine se sont détériorées en raison des tensions commerciale, l’appel de Canberra à une enquête sur les origines du COVID-19, et entre autre la situation à Hong Kong et l’AUKUS.