Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Zhao Lijian, a critiqué certains médias qui ont qualifié le nouveau coronavirus de « virus de la Chine », affirmant que la formulation était « extrêmement irresponsable ».

Zhao Lijian a déclaré que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait clairement indiqué à de nombreuses reprises que l’utilisation de COVID-19 comme nom de la maladie du nouveau coronavirus, au lieu de se référer à un emplacement géographique, visait à empêcher l’utilisation d’autres noms qui peuvent être stigmatisants.

A lire aussiL’OMS cherche un nom au nouveau coronavirus

« La propagation du virus est un problème mondial et les travaux visant à déterminer la source du coronavirus sont toujours en cours sans qu’aucune conclusion ne soit tirée », a indiqué le porte-parole.

Il a également cité le célèbre expert en maladies respiratoires Zhong Nanshan qui a déclaré que l’épidémie était apparue pour la première fois en Chine, mais qu’elle ne provenait pas nécessairement de Chine.

« Ce à quoi nous devons nous opposer, c’est au ‘virus de l’information’ ou ‘virus politique' », a déclaré Zhao Lijian, ajoutant que les mauvaises intentions de ces médias en utilisant l’expression « virus de la Chine » étaient de faire porter à la Chine la responsabilité d’avoir créé l’épidémie.

Ce dernier a assuré que « le COVID-19 est un défi mondial qui exige des efforts concertés de la communauté internationale pour contenir l’épidémie d’une manière scientifique, rationnelle et coopérative, tout en rejetant les rumeurs et les préjugés ».