Le gouvernement de Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet, a signalé ce 29 janvier son premier cas suspect de pneumonie causée par le nouveau coronavirus.

Selon les autorités sanitaires locales, le malade, âgé de 34 ans, vient de la ville de Suizhou dans la province du Hubei. Il a pris le train depuis Wuhan le 24 janvier pour atteindre Lhassa, puis a été hospitalisé le 25 janvier.

Le centre régional de contrôle et de prévention des maladies a identifié le patient comme un cas suspect le 28 janvier. Les échantillons ont été envoyées au Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine pour davantage de tests.

Le patient est dans un état stable, alors que des contacts étroits ont été mis sous observation médicale.