Sélectionner une page

2019-nCoV,Santé,SOCIETE

Les choses à savoir sur le coronavirus 2019-nCoV

2.744 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus (2019-nCoV) et 80 personnes sont décédées. Cette pneumonie viendrait d’un marché dans la ville de Wuhan dans le Hubei, obligeant le gouvernement à mettre la cité en quarantaine et à confiner une douzaine de villes, soit 56 millions d’individus bloqués chez eux.

Qu’est-ce que le coronavirus?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

D’après les experts, ces virus sont transmis entre les animaux et les humains. Le SRAS, par exemple, aurait été transmis par des civettes à des humains tandis que le MERS s’est transmis d’un type de chameau à l’homme. Plusieurs coronavirus connus circulent chez des animaux qui n’ont pas encore infecté l’homme.

A lire aussi : Découverte d’un nouveau coronavirus abrité par des chauves-souris

Le nom coronavirus vient du mot latin corona, qui signifie couronne ou halo. Au microscope électronique, l’image du virus rappelle une couronne solaire. Un nouveau coronavirus, identifié par les autorités chinoises le 7 janvier. Il est actuellement nommé 2019-nCoV, et est une nouvelle souche qui n’avait pas été identifiée auparavant chez l’homme.

Pour le moment, la transmission interhumaine n’a pas encore été confirmée.

Quels sont les symptômes?

Selon l’OMS, les signes d’infection sont la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, elle peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

La période d’incubation du coronavirus reste inconnue. Certaines sources affirment que cela pourrait prendre entre 10 et 14 jours

À quel point est-ce mortel?

Certains scientifiques affirment qu’il pourrait ne pas être aussi meurtrier que d’autres types de coronavirus tels que le SRAS, qui a tué près de 800 personnes dans le monde lors d’une épidémie de 2002-2003, également venu de Chine.

Où les cas ont-ils été signalés?

La plupart des cas ont été signalés en Chine, au moment de l’écriture de cet article, la Commission nationale de la santé a signalé 2711 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Tous les décès sont survenus en Chine – la grande majorité dans la province du Hubei, avec 76 décès et 221 cas dans un état grave.

Le virus s’est propagé dans de nombreux pays asiatiques : A l’heure actuelle, des cas confirmés ont été signalés en Thaïlande (sept), au Japon (trois), en République de Corée (trois), aux Etats-Unis (trois), au Vietnam (deux), à Singapour (quatre), en Malaisie (trois), au Népal (un), en France (trois) et en Australie (quatre).

Que fait-on pour arrêter sa propagation?

Il n’y a pas de vaccin contre le nouveau virus, mais les scientifiques s’activent à trouver un vaccin. 

Les autorités chinoises ont effectivement mit en quarantaine la ville du Wuhan pour « contenir résolument l’élan de la propagation de l’épidémie » et protéger des vies, a déclaré le centre de commandement spécial contre le virus, selon la chaîne de télévision publique CCTV.

Plus d’une douzaine d’autres villes chinoises ont également adopté des restrictions de transport, affectant 56 millions de personnes.

Les aéroports du monde entier ont introduit des mesures de contrôle et certains pays s’efforcent d’évacuer leurs citoyens de Wuhan, comme la France et les Etats-Unis. .

D’où est originaire le virus ?

Les autorités sanitaires chinoises tentent toujours de déterminer l’origine exacte du virus qui, selon elles, proviendrait d’un marché de vente en gros de fruits de mer à Wuhan où des animaux sauvages étaient également commercialisés illégalement.

Ce marché a depuis début janvier été fermé et décontaminé. L’OMS a expliqué qu’une source animale semble très probablement être la principale source de l’épidémie.

Les serpents – y compris le krait et le cobra chinois – pourraient être à l’origine du virus récemment découvert, selon des scientifiques chinois.

Est-ce une urgence mondiale?

L’épidémie ne constitue pas encore une urgence mondiale, selon le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« Il s’agit d’une urgence en Chine, mais elle n’est pas encore devenue une urgence sanitaire mondiale », a-t-il déclaré aux journalistes.

Il y a eu cinq urgences sanitaires mondiales depuis 2005, lorsque la déclaration a été officialisée – grippe porcine en 2009; la polio en 2014; Ebola en 2014; Zika en 2016 et Ebola à nouveau en 2019.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :