Les Etats-Unis renouent avec les représentants tibétains en exil

par | Août 2, 2021 | Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Tibet

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a rencontré brièvement un représentant du Dalaï-lama lors de sa visite en Inde, au risque d’irriter un peu plus la Chine.

Dalaï-lama

Le chef de la diplomatie américaine s’est entretenu avec Ngodup Dongchung, représentant du gouvernement tibétain en exil, a indiqué un porte-parole du département d’Etat.

L’armée chinoise a pris le contrôle du Tibet en 1950 et le Dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains, s’est exilé en Inde en 1959. Ces derniers mois, le gouvernement tibétain en exil et les défenseurs de la cause tibétaine ont reçu un soutien international croissant, notamment des Etats-Unis.

En effet, dans le conflit diplomatique qui oppose les Etats-Unis à la Chine, certains pays occidentaux ont décidé de dénoncer la situation à Hong Kong, à Taïwan et désormais au Tibet.

Le gouvernement chinois a accusé dans le passé le Dalaï-lama de 86 ans de se livrer à des activités «séparatistes» et d’essayer de scinder le Tibet et de le considérer comme une figure de division. En novembre 2020, Lobsang Sangay, ancien chef du gouvernement en exil, a été reçu à la Maison blanche.

Un mois plus tard, le Congrès américain a adopté le Tibet Policy andSupport Act, réclamant le droit pour les Tibétains de choisir un successeur au Dalaï-lama et l’établissement d’un consulat américain à Lhassa, la capitale du Tibet, une loi à laquelle la Chine s’est déclarée « résolument hostile ».

Lire aussi : La Chine dénonce le projet de loi américain en faveur des tibétains

Geshe Dorji Damdul, l’ancien interprète du Dalaï Lama a également  rencontré le secrétaire d’État américain Antony Blinken. L’interprète a assuré au chef de la diplomatie américaine que «la Chine voit le Dalaï Lama comme la plus grande menace», d’après The Free Press Journal.

Antony Blinken a rencontré Geshe Dorji Damdul à New Delhi dans le cadre d’une visite auprès d’une délégation de la société civile. Geshe Dorji Damdul  lui a indiqué que «la Chine voit le Dalaï Lama comme leur plus grand ennemi qu’ils ne puissent pas maîtriser. Plus important encore, les gens ordinaires croient que le monde est derrière le Dalaï Lama et non la Chine».

«L’Inde est un pays incroyablement énorme qui a hérité du principe d’Ahimsa, et les États-Unis sont le champion de la démocratie. Donc, ces deux pays doivent se réunir et voir comment ils peuvent mettre en œuvre cette éthique universelle envisagée par le Dalaï Lama dans le système éducatif».

La Chine a réitéré que les Etats-Unis son avertissant selon lequel Washington doit cesser d’utiliser les questions liées au Tibet pour s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian a souligné que les affaires du Tibet sont des affaires purement intérieures de la Chine et qu’elles ne souffrent d’aucune ingérence de la part de forces extérieures.

Le 14e Dalaï-lama n’est pas une personnalité purement religieuse mais un exilé politique qui a longtemps mené des activités séparatistes et a tenté de scinder le Tibet de la Chine, a déclaré Zhao Lijian.

Ce dernier a indiqué que «la Chine s’oppose fermement à ce que les responsables de tout pays étranger prennent contact avec le Dalaï-lama sous quelque forme que ce soit».

Le porte-parole a également indiqué que toute forme de contact entre les Etats-Unis et la clique du Dalaï-lama viole l’engagement des Etats-Unis de reconnaître le Tibet comme une partie de la Chine, et de ne pas soutenir « l’indépendance du Tibet » et les activités visant à diviser la Chine.

« Les Etats-Unis doivent tenir leur promesse, cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine en utilisant les questions liées au Tibet, et cesser de fournir tout soutien aux forces de ‘l’indépendance du Tibet' », a déclaré le porte-parole.

« La Chine adoptera toutes les mesures nécessaires pour défendre ses droits et ses intérêts », a ajouté Zhao Lijian.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :