Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, a appelé à l’arrêt de tous les services payants fournis par les forces armées.

Ce dernier a fait cet appel lors d’une session d’étude en groupe du Bureau politique du Comité central du PCC. Les services payants fournis par les forces armées sont par exemple l’enseignement en maternelle, les services d’édition, et la location de biens immobiliers au secteur civil.

La mise en application de cette annonce «ne permet aucune exception, aucune réduction ni compromis improvisé», a souligné Xi Jinping, pour qui cette tâche représente «une décision majeure prise par le Comité central du PCC et la Commission militaire centrale visant à renforcer et à dynamiser les forces armées, et constituait une part importante de la réforme de la défense nationale et des forces armées».

Pour Xi JInping mettre fin aux services payants fournis par les forces armées permettra de «créer un environnement solide pour construire une armée forte de la nouvelle ère».

Cette décision intervient dans le cadre de la réforme des armées lancée en 2013, afin de moderniser et de discipliner les forces. Cette vaste réforme de l’Armée populaire de libération (APL) afin d’en faire une armée moderne et puissante, un véritable outil au service de la protection des intérêts nationaux chinois.

Mise en œuvre à la fin de l’année 2015, cette réforme vise à accroître les capacités opérationnelles de l’armée. Cela se traduit par une nouvelle chaîne de commandement optimisée, une restructuration des forces et une nouvelle organisation militaire du territoire.