Des milliers de partisans de Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow, ont manifesté ce dimanche 20 août à Hong Kong, exiger la « libération de tous les prisonniers politiques ».

Les trois jeunes leaders de la « révolte des parapluies » ont été respectivement condamnés jeudi 17 août en appel à des peines de six, huit et sept mois d’emprisonnement pour leur rôle dans le rassemblement ayant entraîné le mouvement de contestation.

Les leaders de la « révolte des parapluies » condamnés

En première instance, ils avaient écopé de travaux d’intérêt général ou de sursis mais le gouvernement, avait fait appel de leur sentence, jugée trop clémente. Les défenseurs des droits dénoncent une « persécution politique ».

Aux yeux des manifestants, ces condamnations sont une preuve supplémentaire de la mainmise de Beijing sur Hong Kong. De tous âges, ils ont bravé la chaleur humide de l’été hongkongais pour se rendre devant la Cour d’appel au coeur de l’île de Hong Kong.

La police a estimé à 22 000 le nombre de protestataires au plus fort de la manifestation. « Libérez tous les prisonniers politiques », « désobéissance civile, aucun regret », scandaient-ils.

Taipei regrette fortement la condamnation des leaders hongkongais