Selon un avis du principal organisme de surveillance des actifs de la Chine, 40 centrales au charbon dans cinq provinces de l’Ouest du pays composent le premier groupe électrogène de chaque province.

Sur les 40 usines, 38 seront fusionnées d’ici le 30 juin, les deux autres se rejoindront l’année suivant la fin des autres fusions. Une fois le plan achevé, chacun des cinq groupes électrogènes – China Huaneng Group, China Datang, China Energy Investment Group, State Power Investment et China Huadian – exploitera la grande majorité des centrales à combustibles fossiles dans l’une des cinq provinces.

La plus haute Commission d’État de supervision et d’administration des actifs a publié son projet de plan fin 2019 et devait être achevé d’ici le début de cette année. Or la pandémie a ralentit l’objectif de réduction des pertes des cinq principales compagnies d’électricité d’État relevant de sa compétence, en réaffectant les ressources.

L’intégration se fera principalement par le transfert de droits de propriété entre les sociétés, avec un minimum de transactions en espèces. Il appelle à réduire la capacité de production d’électricité au charbon dans la région d’au moins un quart et à réduire les pertes globales de moitié.