Washington et Beijng ont commencé le 1er septembre à prélever de nouveaux droits de douane sur leurs importations mutuelles, signe d’une nouvelle escalade dans la guerre commerciale qui les oppose depuis mars 2018.

Donald Trump a cependant assuré qu’une rencontre entre les délégations des deux pays était toujours programmée en septembre. Sans confirmation de la part de la Chine.

Sur son compte Twitter, le président américain a également réaffirmé le 1er septembre après-midi que son objectif était de réduire la dépendance des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine.

Il a de nouveau invité les entreprises américaines à trouver d’autres sources d’approvisionnement.

Le nouvel épisode de la guerre commerciale déclarée à la Chine par Donald Trump a débuté à 04h01 GMT, avec le relèvement par Beijing de ses taxes de 5% ou 10% sur environ 75 milliards de dollars (66 mds €) d’importations américaines, en fonction des produits.

Pour la première fois depuis le début du conflit, le pétrole brut américain figure parmi les produits taxés. Et ces nouveaux droits de douane portent sur plus de 1.700 produits américains, sur un total de 5.000 produits visés environ. Le reste des produits sera surtaxé par la Chine dès le 15 décembre.

De leur côté, les Etats-Unis perçoivent désormais 15% de droits de douane sur plus de 125 milliards de dollars (110 mds €) de produits chinois, parmi lesquels les montres connectées, les casques Bluetooth et de nombreux produits vestimentaires.

« Nous ne voulons pas être les serviteurs de la Chine! » a déclaré Donald Trump, ajoutant que « c’est une question de liberté américaine. Modifiez la chaîne d’approvisionnement. Il n’y a pas de raison de tout acheter à la Chine! ».

Par la suite, le président américain a déclaré que les contacts se poursuivaient avec les autorités chinoises pour organiser une rencontre en septembre. Aucune date n’a été communiquée pour cette réunion au niveau ministériel.

“Nous parlons à la Chine, la rencontre est toujours prévue, comme vous le savez, en septembre. Nous verrons ce qu’il se passe, mais nous ne pouvons pas laisser la Chine nous escroquer davantage« , a indiqué Donald Trump.

En réaction, les médias chinois se sont montrés virulents. « Les Etats-Unis devraient apprendre à se comporter comme une puissance mondiale responsable et arrêter d’agir comme une brute de cour d’école », a écrit l’agence de presse Xinhua.

Donald Trump a décidé le 23 août de relever encore de cinq points de pourcentage les droits de douane imposés sur 550 milliards de dollars (484 mds €) de produits chinois importés, en réaction à la décision de Beijing d’imposer de tarifs punitifs sur 75 milliards de dollars de produits américains.

Donald Trump a également décidé de taxer de 15%, à partir du 15 décembre, des produits chinois, en particulier la haute technologie – smartphones, ordinateurs portables et consoles de jeu vidéo. Donald Trump a repoussé à la mi-décembre l’instauration de ces droits de douane pour éviter qu’ils ne pèsent sur le chiffre d’affaires d’Apple et d’autres géants américains.