samedi, mai 18

Rodrigo Duterte s’allie au Japon en mer de Chine méridionale

En visite au Japon, le président philippin Rodrigo Duterte a tenté de rassurer son hôte en lui assurant que son séjour en Chine était de l’ordre de l’économique et non sécuritaire. Il a d’ailleurs juré soutenir la position de Tokyo sur la mer de Chine méridionale et de respecter la décision de la Cour permanente d’arbitrage.

Le président philippin a ainsi déclaré à un auditoire d’hommes d’affaires japonais : « Vous savez que je suis allé en Chine pour une visite. Et je voudrais vous assurer que tout ce qu’il y avait, était l’économie. Nous ne parlions pas d’armes. Nous avons évité de parler des alliances« .

Pour ce dernier, le Japon est un « ami spécial qui est plus proche qu’un frère« , assurant qu’il travaillerait en étroite collaboration avec les autorités japonaises sur les questions régionales d’intérêt commun et sur la défense des valeurs de la démocratie, la primauté du droit et le règlement pacifique des différends, y compris en mer de Chine méridionale.

Dans son allocution, il a assuré qu’aujourd’hui, « nous avons pris des mesures pour faire en sorte que nos liens restent dynamiques et gagneront en force dans les années à venir ». Un souhait partagé par Shinzo Abe, qui a salué les efforts du président philippin à améliorer les relations entre Tokyo et Manille.

Ce dernier a également confirmé la volonté commune de régler le différent en mer de Chine méridionale de manière pacifique. De son côté, le gouvernement chinois a indiqué que les remarques prononcées par le président philippin « étaient conformes au consensus qu’il avait atteint avec les dirigeants chinois lors de sa visite dans ce pays la semaine dernière ».

Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Lu Kang a réagi à l’accord entre le Japon et les Philippines de respecter de la décision d’un tribunal d’arbitrage international au sujet de la mer de Chine méridionale. Ce dernier a indiqué que « la Chine et les Philippines avaient atteint un consensus lors de la visite de Rodrigo Duterte en Chine et que les deux parties s’étaient accordées à mettre l’accent sur la coopération, à placer de côté leurs différends et à remettre la question de la mer de Chine méridionale sur la voie correcte des négociations et consultations bilatérales ».

« Le consensus est clairement exprimé dans les communiqués publiés à l’issue des rencontres des dirigeants des deux pays, dans leurs entretiens, ainsi que dans le communiqué conjoint Chine-Philippines« , a indiqué Lu Kang. Ce consensus s’inscrit selon lui dans l’intérêt commun des deux pays et de leurs peuples et est favorable à la paix et à la stabilité régionales. « Si certains pays conservent des illusions peu réalistes, il est préférable de [les] abandonner le plus tôt possible », a indiqué le porte-parole chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *