samedi, février 24

Étiquette : Ghana

Huawei et l’UNESCO lancent un projet de systèmes éducatifs numériques en Afrique
Afrique, Communiqués, MONDE

Huawei et l’UNESCO lancent un projet de systèmes éducatifs numériques en Afrique

Ce projet de trois ans, entre Huawei et l'UNESCO, prévoit la mise en place de plateformes d'apprentissage en ligne au Ghana, en Éthiopie et en Égypte. Lors d'une réunion en ligne le 25 novembre, l'UNESCO et Huawei ont annoncé le lancement de la phase de mise en œuvre du projet Technology-Enabled Open Schools for All (TeOSS) au Ghana, en Éthiopie et en Égypte. Aligné sur le SDG4 de l'ONU, TeOSS servira de base pour alimenter la transformation numérique du secteur de l'éducation et aidera les trois États membres de l'UNESCO à mettre en place des systèmes éducatifs résilients capables de résister à des perturbations mondiales telles que la COVID-19. L'évaluation des résultats du projet permettra d'orienter les stratégies et les modèles pour la mise à l'échelle de TeOSS au niveau nati...
Bras de fer entre chinois et russes pour le contrôle de l’or de Namdini
Afrique, MONDE

Bras de fer entre chinois et russes pour le contrôle de l’or de Namdini

Par Agence Ecofin, de Louis-Nino Kansoun - Des ressources considérables, une capacité de production de plusieurs millions d’onces d’or sur plus d’une décennie et des bénéfices potentiellement énormes. Au Ghana, le projet aurifère qui défraie la chronique depuis plusieurs mois est le projet Namdini, propriété de Cardinal Resources, une société doublement cotée (en Australie et au Canada). Le potentiel de cet actif, présenté comme l’un des plus prometteurs en Afrique de l’Ouest, est devenu encore plus évident dans le contexte de crise sanitaire que vit le monde depuis plusieurs mois. Si plusieurs matières premières ont pâti de la pandémie, le prix de l’or est le seul à affoler les compteurs. Il n’en fallait pas plus pour que le géant minier russe Nordgold, qui détient déjà plusieurs mi...
Le bois de rose, l’arbre très convoité des chinois
Afrique, MONDE

Le bois de rose, l’arbre très convoité des chinois

Madagascar est connue pour son trafic de bois de rose, exporté massivement vers la Chine, même si la coupe et l’exportation sont depuis peu interdites. Désormais, les chinois se tournent vers l'Afrique de l'Ouest et en particulier du Ghana. Le Ghana voit depuis quelques années sortir d'importants stocks de bois de rose, au-delà de ce que la biodiversité autoriserait. William K. Dumenu, chercheur à l'institut forestier du Ghana et auteur d'un rapport sur le sujet, a expliqué au micro de RFI, que «le niveau auquel nous exploitons de bois de rose n'est pas durable. Nous abattons plus d'arbres qu'il n'en pousse naturellement. Il n'y a pas de plantations artificielles de bois de rose au Ghana. C'est à l'état naturel. Ces arbres se régénèrent par eux-mêmes. Donc, il faut couper à un r...
La Chine accorde 1 milliard au Ghana
Afrique, MONDE

La Chine accorde 1 milliard au Ghana

Les autorités ghanéennes ont obtenu un nouveau financement de 1 milliard de dollars pour financer des projets ferroviaires, d'après Joe Ghartey (photo), le ministre ghanéen des chemins de fer. Deux accords de prêts de 500 millions de dollars chacun actent l'accord de ce nouveau financement. Il permettra de construire les lignes ferroviaires Est et Ouest sur environ 930 km; l’axe ferroviaire Tema-Akosombo; ainsi que d'autres projets ferroviaires qui seront mis en œuvre via ces nouveaux financements. De plus, la Chine a installé la télévision par satellite dans 300 communes ghanéennes. Ce projet lancé en septembre 2018 vient de s'achever. Pour l'ambassadeur de Chine au Ghana, Wang Shiting, cette installation entre dans le cadre de "la nécessité pour les deux pays de collaborer afin de...
Pétition contre la Chine au Ghana
Afrique, MONDE

Pétition contre la Chine au Ghana

L’antenne française de l’association allemande «Sauvons la forêt» (Rettet den Regenwald e.V.) a lancé une pétition intitulée «Le Ghana ne doit pas vendre sa nature à la Chine !». Des chercheurs ont capturé sur leurs écrans d’appareil photo, un Mangabey situé au plus profond de la forêt de montagne d’Atewa dans le sud-est du pays. «Jusqu’à présent, cette espèce de singe n’avait été aperçue que dans quelques zones forestières de l’ouest du Ghana, en Cote d’Ivoire et au Burkina Faso», précise Sauvons la forêt, qui estime que «cela donne un nouvel élan à la campagne de protection de cet incroyable éco-système». Cependant, cette réserve de forêt de montage de 26 000 hectares abrite d’importantes espèces animales et végétales rares, mais aussi des ressources minières, et notamment en bauxi...
Le Ghana demande un prêt de 1,5 milliards
Afrique, MONDE

Le Ghana demande un prêt de 1,5 milliards

Le Ghana a repris les négociations avec la China Development Bank sur un prêt de 1,5 milliard de dollars (1,36 milliards d'euros) remboursable sous forme de livraisons de gaz naturel, selon le ministre ghanéen des Finances, Seth Terkper. Le gouvernement souhaite financer la construction d’infrastructures énergétiques,  ce qui représente la 2nde tranche d’un accord de financement d’un montant global de 3 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) conclu en 2011 entre Accra et Beijing. Le  pays avait encaissé la 1ère tranche de 1,5 milliard de dollars, déjà remboursé par des livraisons de brut, d'un volume de 13 000 barils par jour, avant de surseoir à l’application de l’accord en raison de la baisse des cours du pétrole sur le marché international. "Cette fois-ci, nous utiliserons le g...