dimanche, juillet 14

Étiquette : Parti démocrate et Progressite

Tsai Ing-wen quitte la tête de son parti après une défaite aux élections locales
TAIWAN

Tsai Ing-wen quitte la tête de son parti après une défaite aux élections locales

La dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen a annoncé le 26 novembre qu’elle abandonnait ses fonctions à la tête du parti au pouvoir, après une défaite aux élections locales. Les Taïwanais étaient appelés aux urnes pour élire le conseil local et les maires des villes, le 26 novembre. Cette élection implique également un référendum pour abaisser l'âge de vote à 18 ans. Actuellement, seules les personnes âgées de plus de 20 ans peuvent voter. Mais de plus en plus de jeunes semblent devenir développer une conscience politique, et le taux de participation au vote de 2020 étant le plus élevé jamais enregistré. Le PDP perd de son influence Ce scrutin a été qualifié de test pour Tsai Ing-wen, qui souhaite démontrer «la résilience de Taïwan et se détermination à défendre la liberté et...
Sans adhésion au Consensus de 1992 : pas de dialogue entre la Chine et Taïwan
TAIWAN

Sans adhésion au Consensus de 1992 : pas de dialogue entre la Chine et Taïwan

Zhu Fenglian, porte-parole de la Chine continentale a exclu toute possibilité de dialogue et de consultation à travers le détroit de Taïwan avec l'autorité du Parti démocrate progressiste (PDP) de l'île qui refuse d'adhérer au Consensus de 1992 et s'écarte du principe d'une seule Chine. Début novembre, la dirigeante Tsai Ing-wen avait de nouveau réitéré sa volonté d'entamer avec les dirigeants chinois un "dialogue substantiel, sur un pied d’égalité". Tsai Ing-wen a indiqué que pour stabiliser les relations entre les deux rives du Détroit, elles devaient se poser sur "des principes de parité et de dignité en vue d’un dialogue significatif". "Nous espérons que les autorités de Pékin assumerons elles aussi leur responsabilité et feront en sorte que ce dialogue intervienne prochainement", a...
Déploiement de missile anti-aérien à Taïwan
TAIWAN

Déploiement de missile anti-aérien à Taïwan

"Le déploiement de missiles anti-aériens est la priorité absolue fixée aux forces armées de Taïwan dans le but de renforcer leurs capacités de défense face à la menace croissante de la Chine", a déclaré la dirigeante de la République, Tsai Ing-wen, le 29 janvier. Cette dernière a annoncé ses objectifs lors de son passage à la base militaire de Chengkungling, à Taichung, dans le cadre d’une série de visites aux forces armées avant le Nouvel An lunaire. «Face aux nouvelles menaces militaires, j'ai ordonné au ministère de la Défense de renforcer la défense de la partie orientale de l’île et de donner la priorité au déploiement de missiles anti-aériens. Je me suis donc d'abord rendue à Hualien pour vérifier les progrès du déploiement des missiles Tien Kung III», a expliqué Tsai Ing-wen...
Le principe d' »une seule Chine », qu’est ce que c’est ?
POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Le principe d' »une seule Chine », qu’est ce que c’est ?

"Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois", assure Beijing, soucieux de préserver sa politique d'"une seule Chine" ou "Chine unique", selon les termes employés. Le principe d'une seule Chine a été établi en 1979, par le secrétaire du Parti communiste chinois, Deng Xiaoping, lorsqu'il lance la "politique de réunification pacifique", devenue peu à peu le concept d'"un Etat, deux systèmes", dont Hong Kong dépend. Considérée comme "la pierre angulaire de la politique du gouvernement", cette politique se concentre depuis 1979 sur les points suivants : œuvrer pour une réunification pacifique, sans promettre pour autant d'abandonner l'idée d'une intervention armée ; intensifier activement les échanges dans les domaines économique, culturel et personnel entre les d...