Taïpei a jugé «inacceptables» des déclarations chinoises revendiquant la possession du détroit de Taïwan.

Taiwan se dit menacer par une possible invasion de la Chine, qui considère l’île comme faisant partie intégrante de son territoire. Pékin entend la reprendre un jour, par la force si nécessaire.

L’étroite voie navigable qui sépare Taïwan de la Chine continentale est un point sensible. Le passage de bâtiments de guerre occidentaux dans le détroit a suscité régulièrement la colère de Pékin.

Les États-Unis et de nombreux autres pays considèrent le détroit comme faisant partie des eaux internationales ouvertes à tous.

Lire aussi : « La paix dans le détroit de Taiwan dans l’intérêt mondial » (Opinion)

Lors d’une conférence de presse, Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a affirmé que «la Chine a la souveraineté, les droits souverains et la juridiction sur le détroit de Taïwan».

«C’est une fausse revendication lorsque certains pays appellent le détroit de Taïwan “eaux internationales” afin de trouver un prétexte pour manipuler les questions liées à Taïwan et menacer la souveraineté et la sécurité de la Chine», a-t-il ajouté.

Taïpei a réagit en qualifiant les remarques de Pékin d’«erronées» et «inacceptables». «La Chine (…) viole de manière flagrante la souveraineté de Taïwan et porte atteinte à l’ordre maritime international pour compromettre la paix et la stabilité régionales», a déclaré le Parti démocratique progressiste au pouvoir dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères a estimé dans un communiqué que « Pékin a «délibérément déformé les règles internationales afin de ramener le détroit de Taïwan dans sa propre Zone économique exclusive ». «La tentative de la Chine d’annexer Taïwan est évidente», selon le ministère taiwanais.

De son côté, le secrétaire américain à la Défense a déclaré à Singapour que les États-Unis respecteraient la politique d’une seule Chine et qu’ils ne soutenaient pas l’indépendance de Taiwan.

Lire aussi : Pékin défendra sa souveraineté à Taiwan, Washington répond

Cependant, « nous avons remarqué que le secrétaire américain à la Défense, Lloyd J. Austin, a déclaré dans ses remarques lors du dialogue de Shangri-La que la Chine avait adopté une approche plus coercitive et agressive à l’égard de ses revendications territoriales en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale, et les enjeux sont particulièrement importants dans le détroit de Taiwan« , a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, lors d’un point presse.

Lire aussi : Washington se dit « aux côtés de nos amis » car Pékin a une « approche régionale plus agressive »

Pour la Chine, « la plus grande menace pour la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan ne vient pas d’ailleurs, mais des activités séparatistes obstinées des forces de ‘l’indépendance de Taiwan’ et de la connivence et de l’approbation des États-Unis envers ces activités ».

« Ce sont les États-Unis qui assouplissent les restrictions sur les interactions officielles entre les États-Unis et Taïwan et augmentent les ventes d’armes à Taïwan en termes qualitatifs et quantitatifs. Ce sont toujours les États-Unis qui aident Taïwan à élargir le soi-disant espace international et agissent même ouvertement pour soutenir Taïwan dans le ‘renforcement’ de ses soi-disant ‘relations diplomatiques' », a indiqué ce dernier.