Le thé est considéré comme une nécessité immanquable dans la vie. Tout comme le charbon, le riz, l’huile, le vinaigre et le thé font partie des 7 éléments culinaires présents dans chaque foyer.

Plant de théLe thé nourrit non seulement le corps, mais aussi « l’esprit du monde ». L’exportation du thé est la raison de la Guerre de l’opium entre la Chine et la Grande Bretagne. A cette époque, les anglais convoitaient le thé chinois et n’avaient pas de produit d’échange.

L’origine du thé provient de sa fonction médicinale. Le thé vert facilite la digestion, le thé rouge renforce l’énergie de l’estomac, le thé noir est destiné à l’amaigrissement, tandis que le thé bleu est un remède au diabète etc.

Comme les arts martiaux, le thé sert à équilibrer le corps et l’esprit. Les taoïstes, les bouddhistes, les confucianistes boivent du thé pour nourrir leur esprit.

Dans la vie quotidienne, on sert le thé pour souhaiter la bienvenue à une personne, ou pour lui annoncer de manière discrète que sa visite est gênante. En effet, il est possible de communiquer à travers la bouche de la théière, selon la direction qu’elle prend. Quand, par exemple, la bouche se trouve vers le visiteur, il vaut mieux prendre congé de suite.

Il existe six catégories de thé : vert, bleu, rouge, jaune, blanc et noir :

  • le thé vert est tendre, grillé et non fermenté, il est marié avec de l’eau à 80°C,
  • le thé rouge, est fermenté à 60%, il a donc besoin d’une température de l’eau de 100°C,
  • le thé bleu est grillé et demi-fermenté, il préférable de le boire avec de l’eau à 100°C,
  • le thé noir est fermenté à 100% fermenté, l’eau doit être entre 85 et 100°C.

Attention : lorsqu’on verse l’eau dans la théière, il faut avoir un geste de hauteur. Ensuite, il faut servir le thé aux invités de sorte que la théière soit proche du bol.

La boisson doit remplir la tasse à 70%, pour faciliter la prise de la tasse en main. Un proverbe dit que « le bol plein fait humilier l’invité ».

calligraphie-theEn Chine, il existe des salons de thé publique et privé. Des sages et lettrés proposent des séances de dégustation du thé afin de partager leurs sagesses et leurs savoirs.

La calligraphie du mot « thé » est un tracé fluide. Il s’agit d’un homme situé entre les feuilles et les arbres. L’écriture de ce mot démontre une vision naturaliste des chinois.

La dégustation du thé est une tradition chinoise qui permet de se rassembler et de partager.

Ecrit par Liu Yunsheng, directeur de l’Institut Confucius d’Abidjan