Des archéologues ont mis au jour un site relique datant de 4.000 ans dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine).

Le site contient des reliques de l’ancienne culture Zhukaigou, et est situé dans la ville d’Ordos et couvre une superficie de 500 000 mètres carrés, selon l’institut régional des reliques culturelles et de l’archéologie.

LA CULTURE ZHUKAIGOU

La culture Zhukaigou était une culture du néolithique tardif et du début de l’âge du bronze, centrée sur le plateau d’Ordos en Mongolie intérieure, en Chine. Le site type de Zhukaigou a été découvert dans la bannière d’Ejin Horo, en Mongolie intérieure, suite à des fouilles datant de 1977 à 1984.

La culture de Zhukaigou est l’ancêtre de la culture du bronze d’Ordos et, par conséquent, une des premières cultures de la « zone nord« , s’étendant au nord et au centre de la Mongolie intérieure.

La culture Zhukaigou a émergé 1500 avant notre ère. Elle semble avoir commencé comme une culture de chasseurs-cueilleurs, suivie d’une phase agricole qui, à la suite de la dégradation de l’environnement et peut-être de la domestication du cheval, dépendait de plus en plus du pastoralisme, peut-être du pastoralisme nomade de la culture Ordos qui a suivi.

Les archéologues ont divisé la culture en cinq phases, correspondant au stade tardif de la culture Longshan, aux stades précoce, moyen et tardif de la culture Erlitou et au stade précoce de la culture Erligang.

La première phase de la culture a été influencée par la culture Longshan, tandis que les phases intermédiaires ont été influencées par la culture Qijia. Selon certains chercheurs, c’est à cette époque que les artefacts en bronze commencent à apparaître dans la culture matérielle. À cette période, les habitants de Zhukaigou étaient des agriculteurs, le mil étant l’aliment de base principal, ils avaient également des moutons, des porcs et du bétail.

Au deuxième millénaire avant notre ère, le peuple Zhukaigou a commencé à utiliser la divination sur carapace de tortue, elle a des pratiques étroitement associées à la culture et à l’art de gouverner de la dynastie Shang.

Les artefacts de type Shang suggèrent que vers le milieu du deuxième millénaire avant notre ère, les contacts ont augmenté entre le peuple Zhukaigou local et les Shang, ou que la culture Shang s’est étendue vers le nord.

UNE DÉCOUVERTE BASÉE SUR UNE FOUILLE SAUVAGE

En 2021, l’institut a effectué une fouille de sauvetage sur le site, découvrant huit sites d’habitation, 30 fosses et fossés, 31 tombes, ainsi que plus de 150 articles de poterie, d’outils en pierre et de jade, entre autres articles.

Les experts ont noté qu’un grand nombre d’articles en jade et d’ornements en crustacés n’étaient pas des produits locaux, mais provenaient d’endroits éloignés, indiquant que les gens qui vivaient ici avaient des échanges culturels et commerciaux étroits avec ceux d’autres régions.

Ils ont ajouté que les bronzes collectés au niveau du sol dans ce site archéologique et les blocs frittés en fusion indiquent la probabilité que le bronze ait été fondu, coulé et utilisé sur le site.

D’ailleurs, la culture Zhukaigou est associée à environ 327 sépultures, avec des preuves génétiques maternelles récentes montrant qu’elles étaient liées aux restes de Yinniugou, ainsi qu’à des populations modernes comme Daurs et Evenks.

Les découvertes archéologiques sur le site sont similaires à celles de la culture Xiajiadian inférieure. Ces découvertes sont importantes car elles sont associées au développement de motifs de serpents sur la décoration d’armes et d’artefacts représentant des animaux qui deviendront plus tard un style caractéristique des Ordos.