L’Egypte a signé un protocole d’accord avec le chinois, Hutchison Ports, afin de construire un terminal à conteneurs dans le port d’Abou Qir.

Dans le cadre de l’accord, la compagnie chinoise Hutchison Ports proposera des programmes de formation à plus de 1500 ingénieurs et travailleurs égyptiens sur le terminal.

Selon l’entreprise chinoise, l’infrastructure pourra traiter jusqu’à 1 million de conteneurs par an, une fois le chantier achevé.

Le protocole d’accord a été paraphé au cours d’une réunion à laquelle ont assisté le président égyptien Abdel-Fattah al-Sisi, le commandant des forces navales égyptiennes, Ahmed Khaled, le directeur général de Hutchison Ports Group, Eric SC Ip, et le directeur exécutif de Hutchison Ports, Clemence Cheng, indique un communiqué le présidence égyptienne.

Lors de la réunion, le président Sisi a affirmé la nécessité de «mener à bien ce projet essentiel dans les délais et conformément aux normes internationales les plus strictes, reconnaissant au passage la réputation et le professionnalisme du groupe», a cité le communiqué.

Pour sa part, le PDG du groupe chinois a salué l’amélioration du climat d’investissement et des efforts de développement des infrastructures portuaires déployés par le gouvernement égyptien.

Hutchison Ports opère actuellement dans 51 ports de 27 pays dans le monde, le groupe traite 11% du commerce mondial des cargaisons maritimes. L’entreprise exploite deux ports égyptien, à Alexandria et El Dekheila, situés sur la mer Méditerranée. Sur le continent, elle exploite également le terminal à conteneurs du port de Dar Es Salam.