Moscou et Beijing discutent de la création d’un système d’échanges en monnaies nationales, d’après le vice-premier ministre russe Sergueï Prikhodko. Ce dernier a souligné que les deux pays avaient besoin de nouveaux mécanismes d’échanges entre acteurs économiques à cause des sanctions américaines.

Pour Sergueï Prikhodko, le passage aux transactions en monnaies nationales permettra de réduire considérablement les risques de sanctions.

Cette possibilité a été consolidé en marge du forum économique de Vladivostok, lorsque les présidents russe et chinois ont fait savoir qu’ils souhaitaient utiliser leurs devises respectives dans le cadre des échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays.

Le président russe, Vladimir Poutine a expliqué que cette perspective «renforcera la stabilité des services bancaires pour les transactions d’import-export, face aux risques persistants sur les marchés mondiaux».

D’autant plus que le volume des échanges entre les deux pays a atteint 87 milliards de dollars (75 milliards d’euros) en 2017 et devrait probablement atteindre 100 milliards de dollars (86 milliards d’euros) en 2018.

L’objectif du renforcement des relations sino-russe pour le président Xi Jinping est de « s’opposer au protectionnisme et de contrer les approches unilatérales aux problèmes internationaux ». Raison pour laquelle, ce nouveau système «renforcera la stabilité des services bancaires pour les transactions d’import-export, face aux risques persistants sur les marchés mondiaux».