Sélectionner une page

Afrique,MONDE

Visite africaine pour le nouvel an de Wang Yi

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, était en visite en Afrique, du 2 au 6 janvier, afin d’assurer aux dirigeants africains qu’ils sont la priorité de la politique étrangère chinoise.

« Cette visite réitère l’importance que la Chine attache à ses relations avec l’Afrique et à la coopération Sud-Sud, et réaffirme l’engagement de la Chine envers la prospérité et le développement communs », a indiqué l’agence de presse, Xinhua.

Le ministre s’est entretenu avec les dirigeants du Burkina Faso, d’Éthiopie, de l’Union africaine, de Gambie et du Sénégal sur les moyens de faire avancer la mise en œuvre du plan d’action, adopté lors du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) de Beijing, en septembre dernier.

Il s’agira notamment de définir les projets prioritaires au financement de 60 milliards de dollars accordé par la Chine, qui couvrent des domaines tels que l’industrialisation, les infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités et les soins de santé.

Soutien indéfectible d’après le ministre

« La Chine soutiendra l’Afrique dans la réalisation de son autonomie économique et de son développement durable », le ministre Wang Yi, lors de sa visite en Ethiopie.

A lire aussi : 70 années de convergence entre la Chine et l’Afrique

Lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec son homologue éthiopien Workneh Gebeyehu à Addis-Abeba, il a réitéré l’engagement de la Chine à « aider l’Afrique à se développer et à apporter des bénéfices aux peuples africains ».

Selon lui, au cours des dernières décennies, la Chine a aidé l’Afrique à construire plus de 10.000 km d’autoroutes, plus de 6.000 km de chemins de fer et des centaines d’aéroports, de ports et de centrales électriques.

A cela d’ajoute, « la construction d’hôpitaux, d’écoles et d’autres projets concernant la vie des populations établis dans plusieurs pays africains avec l’assistance financière de la Chine », a déclaré Wang Yi. Ce dernier a également mit en avant l’envoi de plus de 20.000 travailleurs médicaux en Afrique, qui ont traité plus de 200 millions de patients locaux.

L’endettement des pays africains pas la faute de la Chine

L’agence de presse Xinhua a souligné « certaines rumeurs (qui, ndlr) se propagent, arguant que les problèmes financiers, dont l’endettement des pays africains, sont dus à leur coopération avec la Chine ».

A lire aussi : La Chine conscience de l’endettement de l’Afrique

Wang Yi a indiqué que « ces allégations, qui tendent de discréditer le soutien sincère de son pays, n’étaient pas vraies et ont été démenties par beaucoup de pays africains, soulignant que la coopération sino-africaine ne serait pas perturbée par les rumeurs ».

« La Chine a toujours respecté les besoins des peuples et les intérêts des pays africains », a-t-il poursuivi, ajoutant que « l’aide et la coopération qu’elle a offertes n’ont aucune condition politique ».

A lire aussi : « La Chine n’a pas augmenté le niveau d’endettement de l’Afrique »

Conscient de l’endettement des pays africains, mais ne s’estimant pas responsable, le ministre a fait part de « l’importance de permettre à l’Afrique de réaliser une autonomie économique et un développement durable, de manière à résoudre le problème de l’endettement du continent ».

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire