La Chine a convoqué le principal diplomate américain par intérim à Beijing pour protester contre les sanctions américaines contre les responsables chinois à Hong Kong et a promis de prendre des contre-mesures «réciproques».

Lire aussi : Washington sanctionne de nouveau la Chine

Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine

Les États-Unis ont imposé le 7 décembre des sanctions financières et une interdiction de voyager à 14 responsables chinois pour leur rôle dans l’adoption d’une loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong et la disqualification des députés de l’opposition à Hong Kong.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zheng Zeguang avait convoqué le représentant par intérim à l’ambassade des États-Unis pour exprimer «une protestation solennelle et une condamnation ferme».

Lire aussi : Hong Kong : la Chine sanctionne des personnes ayant des liens avec les Etats-Unis

Nouvelle déclaration du ministère des affaires étrangères

Le vice-ministre des Affaires étrangères a convoqué Robert Forden, chef adjoint de la mission de l’ambassade des Etats-Unis en Chine, pour protester solennellement contre les sanctions imposées par les Etats-Unis.

« La décision de la partie américaine viole gravement les normes fondamentales régissant les relations internationales, constitue une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et porte atteinte aux relations sino-américaines« , a indiqué Zheng Zeguang.

Ce dernier a indiqué que cette action était scandaleuse, sans scrupules et vile. « La Chine exprime sa forte indignation et sa vive condamnation », a indiqué le vice-ministre.

Hong Kong fait partie de la Chine, et ses affaires relèvent purement des affaires intérieures de la Chine. Les Etats-Unis n’ont aucunement le droit de s’y ingérer. Le Comité permanent de l’APN a adopté la Loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale pour Hong Kong dans le respect de la Constitution et de la Loi fondamentale de Hong Kong, a souligné ce dernier sur le site internet du ministère.

« Améliorer la gouvernance à Hong Kong, lutter contre les criminels et endiguer l’ingérence étrangère dans les affaires de Hong Kong s’inscrivent pleinement dans la souveraineté de la Chine », a-t-il ajouté.

Pour lui, « cela montre pleinement que la partie américaine est une force malveillante majeure derrière les troubles à Hong Kong et que son intention réelle est de perturber Hong Kong et de porter atteinte à la stabilité et au développement de la Chine ».

Des «contre-mesures fermes et fortes» envisagées

Ministère des affaires étrangères à Beijing

« La Chine exhorte les Etats-Unis à corriger immédiatement leurs erreurs, à revenir sur leurs décisions concernées et à cesser de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong ainsi que dans les affaires intérieures de la Chine. Faute de quoi, les Etats-Unis en assumeront les conséquences », a conclut Zheng Zeguang.

Le 8 décembre, le bureau des affaires de Hong Kong et de Macao de Chine et le bureau du commissaire du ministère chinois des Affaires étrangères à Hong Kong ont condamné séparément les sanctions américaines.

L’administration Trump avait auparavant imposé des sanctions à la directrice générale de Hong Kong, Carrie Lam, les chefs de police actuels et anciens du centre financier asiatique et à d’autres hauts fonctionnaires en août pour ce qu’elle a dit être leur rôle dans la «réduction des libertés».

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré que la Chine avait exhorté les États-Unis à retirer la «décision erronée» d’imposer des sanctions, promettant «des contre-mesures fermes et fortes» contre l’acte flagrant de la partie américaine de défendre sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement.

«La décision susmentionnée de la partie américaine viole gravement les normes fondamentales régissant les relations internationales, interfère dans les affaires intérieures de la Chine et nuit aux relations sino-américaines», a déclaré Hua. «Le gouvernement et le peuple chinois expriment une forte indignation et condamnent fermement l’acte scandaleux, sans scrupules, fou et ignoble de la partie américaine», a-t-elle ajouté.