Certaines épouses chinoises n’hésitent plus à utiliser des médicaments pour rendre leurs maris infidèles impuissants.

Selon un article publiée sur WeChat, certaines épouses chinoises nourrissent secrètement leur mari avec du diéthylstilbestrol, un œstrogène synthétique qui peut empêcher les hommes d’avoir une érection. L’article a été largement diffusé sur les réseaux sociaux, suscitant de vives réactions.

Selon l’article sur WeChat, certaines femmes ont acheté le médicament dans des boutiques en ligne et l’ont secrètement mélangé dans les repas et les boissons de leur mari. Certains maris infidèles ont apparemment cessé de tromper leur femme après avoir consommé le médicament.

L’article a mit en avant les commentaires positifs de certains internautes, notamment sur l’efficacité du médicament. Or, ce médicament a cependant été identifié comme cancérigène par l’Organisation mondiale de la santé.

«Le médicament est entré en vigueur deux semaines seulement après que j’ai commencé à le donner à mon mari. Maintenant, il reste essentiellement à la maison, se comportant bien», a déclaré un internaute cité par le Global Times.

L’article devenu viral a contraint des boutiques et pharmacies à retirer le médicament de leurs «étagères».

Selon le journal Xiaoxiang Morning Herald, certains magasins vendent encore secrètement le médicament sous forme de poudre blanche inodore et instantanément soluble dans l’eau. Un magasin aurait apparemment vendu le médicament à plus de 100 clientes en un mois.

Le vendeur a affirmé que cela prend généralement 15 jours pour que son efficacité soit avérée. Une fois soigné, la capacité des hommes à avoir une nouvelle érection peut prendre jusqu’à 21 jours.

Cependant des experts juridiques  ont rappelé aux épouses qu’elles pourraient faire face à une responsabilité pénale, si leurs maris sont physiquement gravement blessés, et les boutiques en ligne pourraient être poursuivies si elles ne possèdent pas les licences de vente médicale appropriées et sont soupçonnées d’activités illégales.