Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a indiqué qu’un avion militaire chinois se serait approché de manière « dangereuse » d’un avion militaire américain en mer de Chine méridionale.

L’incident, survenu le 8 février, s’est produit près du récif de Scarborough, disputé par les Philippines et la Chine. Un responsable américain de la Défense a indiqué que l’avion chinois de patrouille maritime KJ-200, s’est approché à environ 300 mètres de l’appareil américain, dans une manœuvre jugée « dangereuse » par les militaires américains.

L’avion de surveillance maritime, P3-C Orion, effectuait « une mission de routine conforme aux règles internationales » dans « l’espace aérien international« , a indiqué le commandement américain.

Les Etats-Unis évoqueront le problème avec Beijing « à travers les canaux diplomatiques et militaires appropriés », selon la même source. A Beijing, un responsable du ministère chinois de la défense a assuré au Global Times que l’avion concerné assurait « une mission de routine » dans la zone et que le pilote « avait réagi de façon légale et professionnelle ».

« Nous espérons que les Etats-Unis (…) adopteront des mesures pratiques pour éliminer les facteurs à l’origine de ces incidents entre les deux pays dans les espaces aériens et maritimes », a ajouté ce responsable, non nommé par le quotidien.

Cet incident intervient alors que le ministre philippin de la défense, Delfin Lorenzana, jugeait auprès de l’Agence France Presse, « inacceptable » la possible construction d’infrastructure par Beijing sur le récif de Scarborough.

Pour ce dernier , les chinois « ont empiété » et « occupé trois îles là-bas (dans les îles Spratleys), en plus ils essayent de prendre Scarborough. Pour nous, c’est inacceptable ».

Récif de Scarborough : Manille veut conserver sa main mise