Le Président de la République, Faure Gnassingbé poursuit son séjour en Chine après avoir pris part au sommet Chine Afrique qui s’est achevé le 4 septembre 2018 à Beijing, dans la capitale chinoise. Le numéro 1 togolais a accordé ce mercredi 5 septembre des audiences à des personnalités politiques ainsi qu’à des investisseurs chinois.

Il a reçu Li CHENGQING, président de la « China Merchant Group Holdings ». Cette entreprise déjà bien implantée au Togo, est actionnaire à 50% de Lomé Container Terminal (LCT), la plateforme de transbordement basée au Port Autonome de Lomé, d’après le communiqué de presse de la présidence.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur le renforcement du partenariat stratégique déjà existant entre la CMG et le Togo.

Les deux parties, selon la Direction de la communication et de l’information de la Présidence togolaise, ont convenu d’élargir ce partenariat vers le secteur industriel, pourvoyeur d’emplois.

L’extension des activités portuaires de la société CMG à Lomé devrait générer de nombreux emplois en faveur de la jeunesse togolaise.

Rappelons que la compagnie réalise la majeure partie de son activité de gestion portuaire en Chine, mais est de plus en plus présente à l’étranger avec des terminaux au Togo, au Nigeria, à Djibouti, au Sri Lanka et en Turquie.

Le Président de la République a ensuite échangé avec une délégation de la société China Construction Bank, conduite par Tian Guoli, son premier responsable.

Deuxième plus grande banque de la République populaire de Chine, la China Construction Bank intervient dans le financement des infrastructures et de l’immobilier.

Au-delà des échanges avec de potentiels investisseurs chinois, Faure Gnassingbé a rencontré des personnalités du Parti Communiste Chinois à l’instar de Song Tao, ministre de la Coopération internationale du parti et Whang Hunin, membre du comité permanent du bureau politique.

Parallèlement aux activités du Chef de l’Etat, il est à noter qu’une rencontre ministérielle s’est également tenue avec la Société Haier, conglomérat chinois spécialisé dans l’électroménager et les téléviseurs. La partie togolaise, représentée par les ministres Victoire Tomégah-Dogbé, Sani Yaya et Ninsao Gnofam, a échangé avec le Vice-président de la société, Yunfeng Diao. La modernisation du secteur industriel et l’éducation intelligente ont été notamment au menu des discussions.