L’autorité chinoise de régulation des médicaments a donné son feu vert au lancement d’essais cliniques d’un vaccin chinois contre le nouveau coronavirus administré par inhalation, a rapporté l’Agence France-Presse (AFP).

« La demande d’essais cliniques de ce vaccin, développé conjointement par le laboratoire CanSino Biologics et l’Institut de biotechnologie de Beijing, a été approuvée le 22 mars par l’Administration nationale des produits médicaux (NMPA) », a révélé CanSino dans des documents déposés auprès de la bourse de Hong Kong.

L’inocuité et l’efficacité du vaccin demeurent « sujettes à vérification », a indiqué l’entreprise. La NMPA a accordé le mois dernier une autorisation conditionnelle de mise sur le marché à un vaccin recombinant de CanSino, le premier vaccin à vecteur adénoviral approuvé en Chine contre le nouveau coronavirus.

Le 24 mars, plus de 85,85 millions de doses de vaccins ont été administrées à travers la Chine, a annoncé jeudi la Commission nationale de la santé.