La Chine atteste que le monde n’est plus dirigé par un «petit groupe de pays»

par | Juin 13, 2021 | Europe, MONDE

L’époque où un « petit groupe de pays » décidait du sort du monde est finie depuis longtemps, a déclaré la Chine ce 13 juin, suite à la volonté affichée par les membres du G7 réunis en sommet en Angleterre d’adopter une position unie contre les ambitions de la Chine.

«L’époque où les décisions mondiales étaient dictées par un petit groupe de pays est révolue depuis longtemps», a déclaré un porte-parole de l’ambassade de Chine à Londres.

«Nous avons toujours pensé que les pays, grands ou petits, puissants ou faibles, pauvres ou riches, sont égaux et que les affaires du monde devraient être traitées via des consultations entre tous les pays», a-t-il ajouté.

A l’occasion du sommet de Carbis Bay, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a animé le 12 juin un débat au sujet de la Chine et il a appelé les autres dirigeants du G7 à parvenir à une approche unifiée face aux défis posés par la Chine, a indiqué une source à l’agence de presse, Reuters.

Lire aussi : Le G7 veut absolument contrer la Chine

Les membres du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie et Japon) se sont entendus le 12 juin pour proposer aux pays en développement un vaste programme en faveur de leurs infrastructures afin de concurrencer l’initiative chinoise de nouvelle « Route de la soie ».

Le 7 juin, l’ambassadeur de Chine au Royaume-Uni, Zheng Zeguang, a appelé à un développement solide et stable des relations sino-britanniques, afin qu’elles en bénéficient aux peuples des deux pays et au-delà.

Dans une vidéo en ligne publiée sur le site de l’ambassade de Chine après son arrivée à Londres, il a jugé essentiel que la Chine et le Royaume-Uni respectent leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures.

Zheng Zeguang a déclaré que la Chine et le Royaume-Uni «devraient approfondir leur coopération dans les domaines du commerce, de la finance, de l’innovation, des échanges entre peuples et ailleurs, ainsi qu’intensifier la coordination sur des questions mondiales telles que la lutte contre le nouveau coronavirus, la relance mondiale et la lutte contre le changement climatique».

La Chine et le Royaume-Uni «doivent également gérer correctement leurs différends et contribuer à la paix mondiale et au développement commun», a-t-il ajouté.

Dans un message de bienvenue sur le site de son ambassade, Zheng Zeguang a noté que la Chine est prête «à travailler avec Londres pour renforcer les échanges, étendre leur coopération et gérer les différences de manière appropriée conformément aux principes de respect mutuel, d’égalité, d’inclusion et d’apprentissage mutuel».

Une relation entre la Chine et le Royaume-Uni «solide n’est pas seulement dans l’intérêt fondamental des deux pays et de leurs peuples, mais est également propice à la paix, à la stabilité et au développement dans le monde», a estimé le nouvel ambassadeur de Chine.

La Chine «continuera de porter haut le flambeau de la paix, du développement et de la coopération mutuellement bénéfique, d’étendre la coopération amicale avec tous les pays sur la base des cinq principes de coexistence pacifique et de favoriser la construction d’un nouveau type de relations internationales et d’une communauté de destin pour l’humanité», a déclaré l’ambassadeur de Chine.

L’ambassadeur a indiqué que «la Chine et le Royaume-Uni devraient redoubler d’efforts pour ouvrir la voie à davantage d’interactions, construire des ponts de coopération plus solides et poser des fondations plus solides de l’amitié entre les deux peuples».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :