Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exhorté le 12 mars les États-Unis à « cesser immédiatement de réprimer sans raison les entreprises chinoises et à les traiter de manière juste, impartiale et non discriminatoire ».

Cliquez pour en savoir plus sur la confrontation entre la Chine et les Etats-Unis

Ce dernier a réagit aux restrictions décidées dans l’octroie des licences des fournisseurs de Huawei, les empêchant davantage de vendre à l’entreprise chinoise des éléments pouvant être utilisés pour les appareils 5G.

Lire aussi : Les États-Unis imposent de nouvelles limites aux fournisseurs de Huawei

Selon des sources citées par l’agence de presse Reuters, ces changements pourraient perturber les contrats existants avec Huawei, convenus dans le cadre de licences précédentes qui sont désormais modifiées.

«Les faits ont prouvé que les États-Unis ne sont pas un pays de confiance », a souligné Zhao Lijian, lors d’un point de presse régulier à Beijing.

Ce dernier a indiqué que « les États-Unis ont étendu le concept de sécurité nationale et abusé de leur pouvoir national pour sévir contre les entreprises chinoises de haute technologie, ce qui est une grave violation des principes de l’économie de marché et de la concurrence loyale ».

Il a ajouté que les mesures prises par les États-Unis portent non seulement atteinte aux droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises, mais également aux intérêts des entreprises aux États-Unis et dans d’autres pays.

«Cela perturbera gravement les échanges technologiques et commerciaux entre les deux pays et le monde en général, et portera également atteinte aux chaînes industrielles et d’approvisionnement mondiales», a assuré le porte-parole.

«La Chine a clairement fait connaître sa position à plusieurs reprises», a poursuivi Zhao Lijian, exhortant les États-Unis à faire des choses propices à la coopération technologique et économique sino-américaine.

En effet, Huawei a été placée sur une liste noire commerciale par le département américain du Commerce en 2019 pour des raisons de sécurité nationale après avoir été accusé d’être capable d’espionner des clients, ainsi que de vol de propriété intellectuelle et de violations de sanctions.

Lire aussi : Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis

Récemment, l’administration Biden a maintenu Huawei sur cette noire, assurant que le géant chinois des télécommunications est une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.