Alors que la tension montre chez les dirigeants ougandais et chinois, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, et son homologue Jeje Odongo, se sont rencontrés en marge de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC).

« La Chine s’est engagée à promouvoir ses échanges commerciaux avec l’Ouganda, ainsi que ceux avec l’Afrique, à un niveau supérieur », a déclaré Wang Yi. Ce dernier a indiqué que le président chinois Xi Jinping avait annoncé une série d’initiatives et de mesures majeures pour la coopération avec l’Afrique.

Lire aussi : Détails : la Chine et les pays africains vont mettre en œuvre les neuf programmes

Lors de cet échange, Wang Yi a souligné que « la confiance politique mutuelle entre la Chine et l’Ouganda s’était renforcée et que la coopération pratique bilatérale progressait sans heurts ».

« Les deux parties ont traversé ensemble des hauts et des bas dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, introduisant de nouveaux contenus dans la coopération sino-ougandaise », a indiqué ce dernier.

Pékin « facilitera l’exportation des produits agricoles des pays africains vers la Chine en créant une « filière verte », élargira la portée du traitement tarifaire zéro pour les produits importés d’Afrique et s’efforcera d’importer des produits d’Afrique pour une valeur de 300 milliards de dollars dans les trois prochaines années », a détaillé Wang Yi.

« Toutes ces mesures favoriseront de manière significative la croissance des exportations de produits des pays africains vers la Chine et développeront le commerce bilatéral entre la Chine et l’Ouganda, ainsi qu’entre la Chine et l’Afrique, à un niveau supérieur », a assuré le ministre chinois des affaires étrangères

De son côté, Jeje Odongo a déclaré avoir écouté attentivement l’important discours du président Xi lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e Conférence ministérielle du FOCAC, selon l’agence de presse Xinhua.

« Les nouvelles mesures de coopération annoncées par Xi Jinping sont nécessaires de toute urgence pour l’Afrique, ce qui stimulera le développement des relations Afrique-Chine et témoigne clairement du ferme soutien de la Chine à l’Afrique », a-t-il affirmé, ajoutant que « ces mesures avaient bien sûr été chaleureusement accueillies et saluées par les pays africains ».

Lire aussi : 8ème FOCAC : un tournant pour « mieux ajuster » la coopération sino-africaine

« L’Ouganda est impatient de renforcer sa synergie avec la Chine pour la mise en œuvre conjointe de ces mesures et pour faire progresser la coopération sino-africaine à un niveau supérieur« , selon le ministre ougandais des affaires étrangères.

« L’Ouganda est satisfait de ses relations avec la Chine et remercie Beijing pour sa contribution au développement économique et social de l’Ouganda », a-t-il indiqué, se disant espérer « recevoir le soutien de la Chine dans l’exportation des produits ougandais vers la Chine et d’autres régions ».