Suite à des pénurie d’électricité, la Chine va augmenter en 2022 sa consommation de charbon pour soutenir la reprise économique, a annoncé le premier ministre Li Keqiang, en dépit des engagements de Pékin à réduire ses émissions de CO2.

La Chine a subi au cours de l’été 2021 une flambée du coût mondial des matières premières principalement du charbon, dont la Chine dépend à 60% pour alimenter ses centrales électriques.

Cette situation a obligé les centrales à tourner au ralenti, malgré une forte demande, et a entraîné un rationnement de l’électricité, faisant bondir les coûts de production pour les entreprises. La situation s’est depuis stabilisée.

D’ailleurs, la production de charbon de la Chine a augmenté pendant les sept jours de vacances de la Fête du Printemps (fin janvier et début février) dans le cadre des efforts du pays pour maintenir la production et l’approvisionnement en charbon stables, a déclaré le principal planificateur économique du pays.

Pendant les vacances, la production, l’approvisionnement et le transport quotidiens de charbon ont tous connu des augmentations par rapport à la même période du nouvel an lunaire de l’année précédente, ce qui a fortement soutenu la demande de charbon pendant les vacances, a déclaré la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC).

Le stockage de charbon dans les centrales électriques chinoises a atteint 165 millions de tonnes, en hausse de 40 millions de tonnes d’une année sur l’autre, a indiqué la NDRC. La commission a ajouté qu’à mesure que la production de charbon s’accélère et que la demande de charbon pour le chauffage diminue, la capacité du pays à préserver l’approvisionnement en charbon sera encore renforcée.

Cependant, la sécurité énergétique doit cependant être «préservée», a averti le premier ministre chinois, cité par l’agence de presse officielle Chine nouvelle. «L’approvisionnement en charbon sera accru et les centrales électriques au charbon seront aidées pour fonctionner à pleine capacité afin de produire davantage d’électricité», a indiqué Li Keqiang

Selon le compte rendu d’une réunion exécutive du Conseil des Affaires d’Etat, consacrée à la situation économique, aucun objectif chiffré n’a été donné. Pour alléger la pression, les autorités ont autorisé ces derniers mois la réouverture de mines de charbon. Le président chinois Xi Jinping a promis de commencer à réduire les émissions carbonées de son pays avant 2030.

Lire aussi : Les usines de charbon de Chine remettent en cause la neutralité carbone

La Chine va continuer de maintenir la stabilité des prix du charbon, selon le principal planificateur économique et département de l’énergie du pays.

La Commission nationale du développement et de la réforme et l’Administration nationale de l’énergie ont élaboré de nouveaux plans visant à stabiliser les prix du charbon. La commission a d’ailleurs lancé des avertissements aux entreprises qui facturaient des prix exorbitants du charbon et leur a demandé de faire des rectifications.

Les producteurs de charbon devraient également intensifier leurs efforts pour assurer l’approvisionnement en charbon, a indiqué le compte rendu de la réunion de la commission.

« Pour ceux qui ne parviennent pas à rectifier les problèmes en suspens après avoir reçu des rappels, une enquête plus approfondie et des mesures de responsabilisation seront prises », ont écrit les rapporteurs.

Les autorités locales devraient renforcer leur surveillance et maintenir les prix du charbon dans une fourchette raisonnable, ont assuré les membres de la Commission.