L’administration Biden va continuer à protéger les réseaux de télécommunications américains des « fournisseurs non fiables » comme le géant chinois des télécommunications Huawei qui menacent la sécurité nationale des Etats-Unis, a déclaré la Maison blanche.

Huawei est dans le viseur des Etats-Unis, depuis plusieurs années. Washington accuse l’équipementier télécoms d’être utilisé par la Chine à des fins d’espionnage, ce que nie Huawei.

« Les équipements de télécommunications produits par des fournisseurs non fiables, dont Huawei, sont une menace pour la sécurité des Etats-Unis et de nos alliés », a déclaré la porte-parole de la Maison blanche lors d’un point de presse quotidien.

« Nous allons nous assurer que les réseaux américains (…) n’utilisent pas d’équipement provenant de fournisseurs non fiables et nous travaillerons avec des alliés pour qu’ils sécurisent leurs réseaux de télécommunications et investissent (…) auprès d’entreprises américaines et d’entreprises alliées de confiance », a ajouté Jen Psaki.

Des questions se posent sur la position que Joe Biden compte adopter à l’égard de Huawei, alors que son prédécesseur à la Maison blanche, Donald Trump, a placé l’entreprise chinoise sur « liste noire » et mit en place un lobbying auprès d’alliés pour les convaincre d’exclure Huawei de leurs réseaux.

Lire aussi : La secrétaire américaine au Commerce promet d’être «agressive» envers la Chine

Les déclarations de la Maison blanche interviennent après que Gina Raimondo, choisie par Joe Biden pour prendre la tête du département du Commerce, a soulevé des inquiétudes parmi les partisans d’une ligne dure envers la Chine en refusant de s’engager à maintenir Huawei sur sa liste noire.