Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a sollicité un soutien international pour mener une enquête internationale sur la pandémie de coronavirus lors d’appels téléphoniques avec le président américain Donald Trump et les dirigeants allemands et français dans la nuit du 22 avril.

A lire aussi : Beijing rejette la demande d’enquête indépendante de l’Australie

La pression de l’Australie pour un examen indépendant des origines et de la propagation de la pandémie, y compris de la réponse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a suscité de vives critiques de la prt de la Chine, qui a accusé les législateurs australiens de prendre leurs instructions des États-Unis.

Scott Morrison a déclaré sur Twitter qu’il avait « une discussion très constructive » avec Donald Trump sur les répontses sanitaires des deux pays à Covid-19 et sur la nécessité de mettre les économies en marche. « Nous avons également parlé de l’OMS et de travailler ensemble pour améliorer la transparence et l’efficacité des réponses internationales aux pandémies », a-t-il tweeté.

Le Premier ministre australien s’est également entretenu par téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron, a indiqué son bureau.