Un juge de Washington a temporairement bloqué le décret du président Donald Trump, qui devait entrer en vigueur le 27 septembre en fin de soirée, interdisant à Apple et Google de proposer l’application TikTok en téléchargement dans leurs boutiques en ligne.

Le juge de district Carl Nichols a décidé de cette mesure conservatoire après que ByteDance, le propriétaire chinois de TikTok, a déposé une requête visant à permettre à l’application vidéo de demeurer sur les « app stores ».

Lire aussi : TikTok veut fait lever son interdiction par la justice américaine

Le juge a toutefois refusé « pour le moment » de bloquer les restrictions supplémentaires décidées par le département américain du Commerce qui doivent être instaurées à compter du 12 novembre. Ces mesures sont considérés par TikTok comme une entrave à son bon fonctionnement aux Etats-Unis.

Ces mesures sont considérés par TikTok comme une entrave à son bon fonctionnement aux Etats-Unis.

Le 20 septembre, une juge fédérale américaine avait bloqué le décret par lequel le département du Commerce imposait à Apple AAPL.O et Alphabet, maison mère de Google GOOGL.O , de ne plus proposer au téléchargement l’application chinoise WeChat de la société Tecent Holdings.

La juge Laurel Beeler avait estimé dans son arrêté que les utilisateurs de WeChat qui ont porté plainte « ont soulevé des questions légitimes sur le bien-fondé du recours au premier amendement (de la Constitution des Etats-Unis, NDLR) ».