La directrice du Fonds Monetaire Internationale, Christine Lagarde a salué les efforts déployés par la Chine pour construire des « ponts » qui permettent de parvenir à une prospérité commune avec des mesures de réforme et d’ouverture.

Dans son discours d’ouverture de la première édition de l’Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE), Christine Lagarde a évoqué le pont de Lupu qu’elle a traversé le soir précédent en disant que cela lui avait fait penser aux trois « ponts » que la Chine a construits ou est en train de construire.

«Il y a 40 ans, la Chine a commencé à édifier un pont vers le reste du monde en ouvrant son économie et en stimulant un début de réformes qui ont changé la vie et les possibilités de centaines de millions de personnes ici, en Chine, et ailleurs», a souligné la directrice générale du FMI.

Cette dernière a indiqué que «s’étant changée par le biais du commerce et d’un dur travail, apprenant auprès des autres, la Chine s’est non seulement transformée elle-même, mais elle a aussi transformé l’économie mondiale».

«La Chine construit un pont vers l’avenir grâce à la coopération internationale, surtout dans le commerce. Au nom du FMI, j’ai adressé à tous un appel pour apaiser les tensions et régler les différends commerciaux existants tant que le système du commerce en place n’est pas détruit. Pour y parvenir, il nous faut davantage de coopération internationale et pas moins», a-t-elle indiqué.

En effet, selon elle, la Chine a aidé à transformer l’économie mondiale, à travers les progrès intérieurs, qui ont joué un rôle significatif dans la promotion de la productivité, de l’innovation et du bien-être des pays à l’échelle mondiale.

La transition économique engagée par la Chine, et désormais symbolisée par la CIIE, est à la fois favorable à la Chine (amélioration du bien-être des Chinois), et au monde entier, « y compris pour ceux qui considèrent la Chine comme un marché vital et dynamique pour leurs produits et services », a indiqué l’ancienne ministre française de l’Economie.

Placé sous le thème « Une nouvelle ère, un avenir partagé », la CIIE constitue pendant six jours une plateforme permettant à plus de 3.600 entreprises venues de 172 pays et régions, mais aussi d’organisations internationales, de montrer leurs atouts et de rechercher plus d’opportunités de coopération internationale.