Le 5 mars, Ma Zhaoxu, vice-ministre des affaires étrangères, s’est exprimé sur la coopération internationale dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19 lors d’une conférence de presse du Bureau de l’information du Conseil des affaires d’État.

Ce dernier a indiqué qu’en réponse à l’épidémie actuelle, la Chine était prête à fournir l’assistance nécessaire aux pays qui en ont un besoin urgent, notamment la Corée du Sud, l’Irak, le Cambodge, le Myanmar, le Sri Lanka.

Ma Zhaoxu a souligné que « certains pays attendent une aide de la Chine principalement dans quatre domaines : les kits de détection de virus; les vêtements de protection, les masques, les thermomètres et autres matériels, les médicaments, ainsi que l’expérience de la Chine en matière de diagnostic et de traitement de l’épidémie« .

À ce jour, la Chine a fourni à certains pays du matériel tel que des kits de test, et les sociétés de la Croix Rouge, les canaux privés, les entreprises et les gouvernements locaux ont également fait don de matériel anti-épidémique à différentes parties étrangères.

Parallèlement, la Chine a envoyé une équipe d’experts médicaux volontaires en Iran. «Lors de la prochaine étape, nous accélérerons également la fourniture de l’assistance nécessaire aux pays qui en ont besoin, dont la Corée du Sud, l’Irak, le Cambodge, le Myanmar, le Sri Lanka, et d’autres encore», a-t-il indiqué.

A lire aussi : Le bilan s’alourdit en Iran

Le vice-ministre a expliqué que son gouvernement envisageait aussi de faire un don à l’OMS et que les détails de ce don seraient publiquement annoncés. «En réalité, bon nombre des pays qui nous ont demandé de l’aide ont déjà fait eux-mêmes des dons à la Chine. (…) Nous avons été aidés, nous leur rendrons donc la pareille et, bien évidemment, nous fournirons en conséquence à ces pays toute l’aide nécessaire au mieux de nos propres capacités», a expliqué ce dernier.