Le ministère des Affaires étrangères de Taïwan a remercié le 30 janvier les Premiers ministres japonais, Shinzo Abe et canadien, Justin Trudeau pour leur soutien à la participation de Taïwan à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à l’heure où l’épidémie du nouveau coronavirus 2019-nCoV sévit dans le monde.

D’après l’agence de presse japonaise Kyodo News, Shinzo Abe a déclaré lors d’une session parlementaire que la participation de Taïwan à l’OMS était nécessaire pour lutter efficacement contre la propagation du nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV), qui a infecté plus de 7700 personnes et a affirmé à mercredi, au moins 170 personnes vivaient rien qu’en Chine.

Le Premier ministre japonais a également déclaré qu’il serait difficile de maintenir la santé de ses concitoyens, et d’empêcher le virus de se propager davantage dans la région si Taïwan était exclu de l’OMS pour des raisons politiques, selon le rapport.

« Nous continuerons à clarifier la position de notre pays à l’OMS », a déclaré Shinzo Abe.

Non reconnu par la communauté internationale comme un pays, Taïwan n’est pas membre de l’ONU ou de ses organisations affiliées, y compris l’OMS, en raison de l’opposition de la Chine, qui assure que Taïwan fait partie intégrante de son territoire.

En pleine crise diplomatique avec la Chine, à cause de l’arrestation et du procès d’une dirigeante de Huawei, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau a déclaré que son administration soutenait la participation significative de Taïwan aux forums multilatéraux internationaux.

« Nous pensons que le rôle de Taïwan en tant qu’observateur dans les réunions de l’Assemblée mondiale de la santé (WHA) est dans le meilleur intérêt de la communauté sanitaire internationale et est également un partenaire important dans la lutte contre cette épidémie », a assuré ce dernier, le 29 janvier lors d’une interpellation au Parlement canadien.

En réaction, le ministère taïwanais des affaires étrangères a fait part de « sa gratitude pour le soutien des gouvernements japonais et canadien ».

« Taïwan espère continuer à approfondir sa coopération avec le Japon en matière de prévention des épidémies », a déclaré la porte-parole du ministère, Joanne Ou, dans un communiqué de presse, ajoutant que la remarque de Shinzo Abe « démontre l’importance et l’urgence de la participation de Taïwan à l’OMS ».

Joanne Ou a souligné qu’il s’agissait de la première fois qu’un premier ministre canadien exprimait ouvertement un tel soutien, ce qui montre que « l’attrait légitime et pragmatique » de Taïwan.

« Le ministère a réitéré que les virus ne connaissent pas de frontières et que la santé et la sécurité de l’humanité ne doivent pas être compromises par des considérations politiques », a déclaré Joanne Ou.