Une ressortissante chinoise qui est arrivée récemment au Sri Lanka en provenance de la province du Hubei, a été testée positive au nouveau coronavirus, a annoncé le Bureau de la promotion de la santé du Sri Lanka.

La ressortissante chinoise reçoit actuellement un traitement à l’hôpital national des maladies infectieuses du pays.

7 autres patients sont actuellement hospitalisés dans le service des maladies infectieuses à l’hôpital d’Angoda, où ils testés pour le coronavirus selon l’épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, le Dr Sudath Samaraweera.

Le directeur de l’Institut de recherche médicale, Jayaruwan Bandara, a indiqué qu’ils avaient actuellement reçu deux échantillons à examiner pour le coronavirus. Les résultats des tests sur les deux échantillons devraient être publiés ce 29 janvier, selon Jayaruwan Bandara.

Pendant ce temps, le Département de l’immigration et de l’émigration a cessé de délivrer des visas aux ressortissants chinois de trois grandes villes. En outre, les ressortissants chinois vivant dans 53 autres villes ont été informés de la demande de visa avant leur arrivée.

D’ailleurs, le ministère de la Santé a lancé un programme spécial pour vérifier les ressortissants chinois employés dans des projets à grande échelle dans l’île afin de s’assurer qu’aucun n’est atteint par la pneumonie.

Le directeur adjoint des services de santé au ministère de la Santé, le Dr Paba Palihawadana, a indiqué que des équipes de médecins et de responsables seraient déployées dans le pays afin de contrôler et surveiller de possibles infections.

Les équipes doivent visiter des chantiers et sensibiliser la propagation du coronavirus. De plus, elles seraient en mesure d’identifier les travailleurs présentant des symptômes du virus et de les prendre en charge pour un traitement.

Le Dr Palihaewadana a noté que les responsables de la santé accordent une attention particulière au grand nombre de travailleurs chinois employés sur divers sites à Colombo et dans les environs et dans d’autres régions du pays.