Les exportations horlogères suisses vers la Chine se sont effondrées en avril 2022, en raison de la politique zéro Covid du gouvernement chinois, qui a ralenti la croissance du secteur, pourtant en plein boom, a annoncé la fédération horlogère suisse.

En avril, les exportations vers la Chine, un des plus gros marchés pour les fabricants de montres suisses, ont chuté de 57,8%, selon les relevés de la fédération horlogère.

La reprise s’est tout de même confirmée sur les grands marchés qui avaient été durement touchés par l’absence des touristes pendant la pandémie, augmentant de 21,2% au Royaume-Uni, de 48,6% en France et de 25,5% en Italie.

Malgré le « coup de frein subi par le marché chinois », a précisé la fédération horlogère, « la progression au niveau mondial reste toutefois soutenue », a-t-elle souligné dans le communiqué.

La Chine est un des plus gros marché pour l’horlogerie suisse. En 2020, la Chine avait été le seul marché en croissance lorsque les exportations horlogères avaient dégringolé dans le reste du monde suite à la pandémie. Elles avaient continué d’y croître en 2021 lorsque la reprise dans le secteur s’était enclenchée.