Deux grandes villes de l’est du pays, éloignées de plusieurs centaines de kilomètres de l’épicentre de l’épidémie en cours, le Wuhan, ont annoncé ce 4 février des mesures de restriction aux mouvements à leurs habitants, afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus.

La municipalité de Taizhou et trois districts de Hangzhou – siège du géant chinois du e-commerce Alibaba et capitale de la province du Zhejiang – et certains à Ningbo n’autorisent plus qu’une personne par foyer à sortir une fois tous les deux jours pour acheter des produits de première nécessité, ont déclaré des responsables de la ville.

Taizhou, situé à 850 km de l’épicentre de la province du Hubei, suspendra également 95 trains à destination de la ville à partir du 4 février.

En outre, toutes les communautés résidentielles ne doivent garder qu’une seule entrée ouverte et les résidents doivent présenter une pièce d’identité à chaque fois qu’ils entrent et sortent, selon une déclaration sur le compte officiel WeChat du gouvernement de Taizhou.

Il a également été interdit aux propriétaires de louer des biens à des personnes originaires de « zones gravement touchées telles que le Hubei » s’ils étaient récemment allés dans leur ville natale, a-t-il ajouté.

Dans les districts de Hangzhou, des mesures supplémentaires ont été prise, comme le port obligatoire du masque et des contrôles d’identité et de température obligatoires.

Le 3 février, le district de Yuhang à Hangzhou a également annoncé qu’il suspendrait les bus, les taxis, les navettes et les lignes d’aéroport jusqu’à nouvel ordre.

A Taizhou, les services de bus publics ont été suspendus fin janvier, tandis que Ningbo a fermé les entrées de neuf autoroutes le 29 janvier.

Les dernières restrictions font suite à des mesures similaires annoncées le 2 février à Wenzhou, qui compte 9 millions d’habitants. La ville a restreint la circulation des habitants et fermé les routes.

D’autres provinces ont restreint leurs déplacements pour tenter de stopper la propagation du virus, plusieurs d’entre elles – dont le Guangdong et le Sichuan – obligeant à porter des masques en public.

Ainsi, plus de 12 millions de personnes sont touchées par les nouvelles restrictions. Le nombre de décès confirmés dus au coronavirus en Chine est passé à 425 ce 3 février, après que les autorités de la province du Hubei ont annoncé 64 nouveaux morts.

Suivez notre édition spéciale pour tout savoir de l’évolution du coronavirus 2019-nCoV 

Cliquez sur l’image