Le président français Emmanuel Macron effectuera sa première visite d’Etat en Chine du 8 au 10 janvier, selon l’agence de presse Xinhua, citant le ministère chinois des affaires étrangères.

Emmanuel Macron, élu en mai 2017, a déjà rencontré le président chinois Xi Jinping au cours du sommet du G20 en juillet dernier à Hambourg. A cette occasion, le président français a déclaré que « dans l’ensemble de mes discussions, j’ai noté aussi une vraie volonté de faire et d’arriver à des résultats concrets. C’est d’ailleurs ce qui a permis durant l’échange bilatéral que j’ai eu avec le président Xi une vraie avancée et la volonté d’identifier des projets communs que nous pourrions inaugurer ensemble, en tout cas pousser un agenda partagé au-delà de ce que nos deux pays font déjà dans plusieurs domaines, en particulier le nucléaire civil. Et la Chine a réaffirmé sa volonté d’aller de l’avant en matière de transition environnementale ».

Les deux chefs d’Etat, dont les pays sont membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, devraient notamment évoquer les dossiers syrien et nord-coréen lors du séjour du président français à Beijing. Pour ses premiers voeux en tant que président, Emmanuel Macron a déclaré dimanche que les Français avaient « besoin de retrouver l’ambition européenne » pour « faire face à la Chine, aux Etats-Unis ».

La précédente visite d’Etat d’un président français en Chine remonte à celle de François Hollande en novembre 2015, pour la COP21. Ce dernier avait lancé un appel au premier pollueur de la planète, la Chine : « je suis en Chine pour préparer la conférence sur le climat, pour obtenir des autorités chinoises et notamment du président chinois la possibilité de nous soutenir pour avoir un accord global, un accord ambitieux, pour que la planète puisse être préservée. […] L’appui des Chinois est essentiel ».