Dans le cas du nouveau coronavirus, certains scientifiques estiment qu’il s’agit certainement de la chauve-souris. L’animal qui héberge un virus sans être malade et peut le transmettre à d’autres espèces est appelé un «réservoir».

A lire aussi : Découverte d’un nouveau coronavirus abrité par des chauves-souris

Selon une récente étude, les génomes de ce virus et de ceux qui circulent chez cet animal sont identiques à 96%.

Cependant, «on pense qu’il y a un autre animal intermédiaire» qui a transmis le virus à l’homme, a expliqué Arnaud Fontanet, de l’institut Pasteur aux médias français.

D’après les analyses réalisées récemment, le virus de chauve-souris n’était pas équipé pour se fixer sur les récepteurs humains. Il serait donc sans doute passé par une autre espèce pour s’adapter à l’homme.

Pour l’heure aucune information précise n’a été communiqué sur l’animal intermédiaire entre la chauve-souris et l’humain. Mais des scientifiques ont émit l’hypothèse du serpent.

A lire aussi : Le nouveau coronavirus viendrait d’un serpent

D’abord avancée par des chercheurs chinois, elle a vite été balayée, car la nature de ce coronavirus, «l’hôte intermédiaire doit probablement être un mammifère, peut-être un rongeur ou un animal de la famille des blaireaux», selon le Pr Fontanet.

Les chercheurs pensent que cet animal était vendu dans le marché de vente en gros de poissons de Wuhan, ville d’où est partie l’épidémie. Malgré son nom de «Marché de fruits de mer», d’autres animaux, dont des mammifères sauvages (renards, lapins, …), y étaient vendus pour être mangés.