Le gouvernement a décidé de suspendre le remboursement de la dette de 77 pays et régions en développement dans le cadre de l’initiative d’allégement de la dette du G-20, afin d’aider les pays pauvres à surmonter les difficultés économiques en pleine pandémie de coronavirus.

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, a annoncé cette mesure lors d’une conférence de presse à Beijing, où le Conseil d’État a publié un livre blanc sur la lutte du pays contre l’épidémie de Covid-19.

La Chine, créancier très important de la plupart des bénéficiaires potentiels, n’a pas fournie de détails sur les bénéficiaires, le montant d’argent impliqué ou les conditions de la suspension du remboursement.

En effet le 15 avril, les ministres des finances du groupe des 20 pays se sont mis d’accord pour une suspension partielle du service de la dette de 77 États à bas revenus, à hauteur de 14 milliards de dollars, sur un total de 32 milliards.