mardi, janvier 23

Étiquette : applications chinoises

La Chine retire Didi des magasins d’applications
Police et Justice, SOCIETE

La Chine retire Didi des magasins d’applications

Avec notre stagiaire Manon Kbidi - Considéré comme le leader sur le marché chinois des voitures de transport avec chauffeur (VTC), «Didi chuxing» a été retiré des plate-formes en ligne de Chine. En effet, deux jours seulement après l’annonce d’un examen de cybersécurité dans l’entreprise, les autorités chinoises chargées de la cybersécurité en Chine, ont constaté une «infraction grave de la réglementation en matière de collecte et d’utilisation des données personnelles» et ont ordonné le 4 juillet le retrait de l’application «Didi chuxing» des magasins en ligne. Depuis le 3 juillet, Didi est contraint de suspendre les inscriptions des nouveaux utilisateurs. Cependant, les personnes qui avaient déjà téléchargé l'application pouvaient toujours l'utiliser. Par conséquent, les utilisateurs p...
La Chine se penche sur deux autres géants de la tech
ECONOMIE

La Chine se penche sur deux autres géants de la tech

Le "Uber chinois", Didi, est dans le viseur des autorités chinoises qui ont ordonné son retrait des boutiques de vente en ligne.  Deux sociétés chinoises du numérique, cotées aux Etats-Unis, sont aussi visées en Chine par une enquête concernant leurs pratiques en matière de données, a annoncé le régulateur après avoir épinglé le géant du VTC Didi. Les entreprises liées à l'internet sont particulièrement dynamiques en Chine où une législation jusque-là relativement laxiste, en particulier sur les données, et l'absence de concurrents étrangers ont permis à des géants locaux d'émerger. Cependant, ces derniers mois, la Chine fait preuve de davantage de fermeté à l'égard de ce secteur et a lancé des procédures à l'encontre de plusieurs entreprises, priées de "rectifier" des pratiques j...
La Chine utilise la reconnaissance faciale pour retrouver les personnes contaminées
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

La Chine utilise la reconnaissance faciale pour retrouver les personnes contaminées

La Chine mobilise toutes ses technologies «intelligentes» et données personnelles pour traquer les malades du Covid-19 et endiguer l’épidémie. La Chine est soucieuse de contenir le nouveau coronavirus, qui a déjà contaminé plus de 30 000 personnes, la Chine utilise l’analyse de données à grande échelle et le déploiement de technologies d’intelligence artificielle. Des applications en ligne permettent aux voyageurs chinois de vérifier s’ils n’ont pas pris le même avion qu’une personne suspectée d’être contaminée ou malade du Covid-19. Ces applications utilisent les listes publiées par les médias officiels de Chine, a expliqué l'Agence France Presse. A Beijing, un responsable de quartier a expliqué à l'Agence France Presse que les données liées aux vols et aux trains permettaient de...
TikTok échappe à une vente forcée aux États-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

TikTok échappe à une vente forcée aux États-Unis

Washington a abandonné son projet de forcer le groupe chinois ByteDance à vendre les opérations américaines de TikTok à Oracle et Walmart, selon le Wall Street Journal. Selon le Wall Street Journal, l'administration Biden a décidé d'abandonner le projet, initié par Donald Trump, d'obliger le groupe chinois Bytedance de vendre les activités américaines de son célèbre réseau social, TikTok. L'entreprise chinoise TikTok, accusé d'être une menace pour la sécurité nationale américaine, était sous le coup d'une interdiction sur le territoire américain. Cependant, ByteDance doit encore composé avec la nouvelle administration, dans des échanges autour de la sécurisation des données des utilisateurs américains. Lire aussi : Toujours pas d'accord entre Washington et TikTok Selon une sour...
L’interdiction indienne des applications chinoises désormais permanente
Asie/Pacifique, MONDE

L’interdiction indienne des applications chinoises désormais permanente

Le ministère indien de l'électronique et des technologies de l'information a publié de nouveaux avis visant à rendre permanente l'interdiction imposée à l'application vidéo TikTok et à 58 autres applications chinoises en juin. Lors de la première interdiction, le gouvernement indien a donné aux 59 applications une chance d'expliquer leur position sur le respect des exigences en matière de confidentialité et de sécurité, a rapporté le Times of India. Lire aussi : La Chine dénonce la nouvelle interdiction de l'Inde des applications mobiles Les entreprises chinoises, qui incluent la populaire application de partage de vidéos de ByteDance TikTok, WeChat de Tencent Holdings et UC Browser d'Alibaba, ont également été invitées à répondre à une liste de questions, a indiqué le journal. ...
L’Inde interdit de nouvelle applications chinoises
Asie/Pacifique, MONDE

L’Inde interdit de nouvelle applications chinoises

Le ministère de l’Électronique et des Technologies de l’information (MeiY) a interdit 43 nouvelles applications chinoises, dans le cadre de la quatrième répression des applications liées à la Chine. L'Inde considère ces applications comme une menace pour la sécurité nationale. Ainsi, le ministère assure que les logiciels visés peuvent "voler et transmettre les données de leurs utilisateurs de façon non autorisée à des serveurs situés hors d'Inde". Il ne cite jamais la Chine, qui est pourtant clairement visée. Le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, a dénoncé la décision de l'Inde qui "abuse du concept de sécurité nationale et adopte des mesures restrictives contre des entreprises chinoises". Lire aussi : La Chine dénonce les dernières décisions de l'Inde La ...
Certaines applications chinoises s’internationalisent
SCI/TECH

Certaines applications chinoises s’internationalisent

Les applications chinoises SHEIN, SHAREit ou Likee sont téléchargées par des millions de personnes dans le monde et cherchent des alternatives pour éviter un destin tragique à la TikTok. SHEIN (prêt-à-porter), SHAREit (envoi de fichiers) et Likee (vidéos) sont des applications chinoises téléchargées par des millions de personnes dans le monde, qui tentent aujourd'hui de nouvelles stratégies pour éviter d'être interdite comme la plateforme de vidéo, TikTok. L'application chinoise de vidéos divertissantes est la cible du président américain Donald Trump, qui lui reproche d'espionner pour le compte de la Chine. De façon générale, les applications chinoises doivent s'adapter à des gouvernements étrangers de plus en plus suspicieux envers les technologies venues de Chine, parfois perçu...
Tencent Tencent s’engage auprès de New Delhi
Asie/Pacifique, MONDE

Tencent Tencent s’engage auprès de New Delhi

Le géant chinois Tencent a annoncé son intention de s'engager avec les autorités indiennes pour garantir la disponibilité continue de ces applications. Le groupe chinois de jeux et de médias sociaux Tencent Holdings a déclaré qu'il prenait au sérieux la protection de la vie privée et des données des utilisateurs. Cette intervention intervient après la mesure du gouvernement indien d'interdire 118 applications chinoises, y compris le jeu vidéo populaire PUBG de Tencent Holding, a déclaré mercredi le gouvernement. Lire aussi : L’Inde interdit une centaine d’applications chinoises Tencent a déclaré qu'elle s'engagerait avec les autorités indiennes pour garantir la disponibilité continue de ses applications en Inde. L'Inde avait interdit ses applications mobiles pour la p...