samedi, mai 25

Étiquette : conflit diplomatie

Menace de boycott de l’Australie par la Chine
2019-nCoV, MONDE, Océanie

Menace de boycott de l’Australie par la Chine

L'ambassadeur de Chine en Australie, Cheng Jingye, a averti que la demande d'enquête indépendante sur la gestion du Covid-19 par le gouvernement chinois est "dangereuse". Ce dernier a indiqué qu'elle pourrait entraîner un boycott de la part des consommateurs chinois. L'Australie s'est jointe aux Etats-Unis pour demander l'ouverture d'une enquête sur la manière dont la maladie de Covid-19, qui a vu le jour dans la province chinoise du Hubei, s'est propagée à travers la planète. A lire aussi : Beijing rejette la demande d'enquête indépendante de l'Australie Ils accusent la Chine de ne pas avoir réagi de manière efficace dans les premières semaines de l'épidémie et d'avoir minimisé ses conséquences sur son territoire. Dans une menace à peine voilée, l'ambassadeur Cheng Jingye a avert...
Donald Trump se dit « un peu contrarié » par la Chine sur le coronavirus
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump se dit « un peu contrarié » par la Chine sur le coronavirus

Le président américain Donald Trump s'est dit le 22 mars "un peu contrarié" par l'attitude de la Chine sur le coronavirus. Il a de nouveau accusé Beijing de ne pas avoir partagé des informations cruciales sur l'épidémie. Les autorités chinoises "auraient dû nous informer", a assuré le président américain, qui a par ailleurs répété l'expression "virus chinois" qui contrarie le gouvernement chinois. Faisant porter aux autorités chinoises une part de responsabilité dans la propagation du coronavirus, détecté pour la première fois en décembre dans la ville chinoise de Wuhan, Donald Trump soutient avoir une très bonne relation avec son homologue Xi Jinping. Il a de nouveau affirmé le 22 mars que la relation sino-américaine était "très bonne". Mais, a-t-il dit également, "j'aurais appré...
La Chine accuse Donald Trump de « fuir ses responsabilités »
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine accuse Donald Trump de « fuir ses responsabilités »

Les autorités chinoises ont indirectement accusées le président américain Donald Trump de "fuir ses responsabilités" après des propos de ce dernier estimant que le monde payait "le prix fort" pour la lenteur chinoise à communiquer sur le nouveau coronavirus. L'épidémie de maladie Covid-19, partie de la ville chinoise de Wuhan (centre) en décembre 2019, a désormais contaminé plus de 230.000 personnes dans 158 pays et territoires, selon un décompte de l'Agence France Presse. "Cela se serait beaucoup mieux passé si on avait su tout cela quelques mois plus tôt. Cela aurait pu être cantonné dans une région de Chine d'où c'est parti", avait déclaré Donald Trump. "Le monde paie le prix fort pour ce que (les Chinois) ont fait", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse, employant un...
« Le plafond d’employés imposé aux médias chinois par Washington est une triste farce »
Chine-Etats-Unis, Médias/Net

« Le plafond d’employés imposé aux médias chinois par Washington est une triste farce »

Commentaire publié sur le site de l'agence de presse Xinhua - Avec l'entrée en vigueur vendredi dernier (13 mars 2020, ndlr) de la répression politique exercée par Washington envers les médias chinois présents aux Etats-Unis, la nature hypocrite de la soi-disant liberté de la presse dans ce pays est aujourd'hui pleinement exposée. Le plafonnement par les Etats-Unis du nombre d'employés de médias chinois en poste dans le pays constitue également un record dans l'histoire du journalisme en matière d'expulsion massive de journalistes étrangers par un gouvernement, souillant Washington d'une tache indélébile. Cette décision du Département d’État américain était en gestation depuis longtemps et constitue la dernière étape d'une campagne de diffamation orchestrée contre les médias chinois....
Beijing dénonce les propos du secrétaire d’État américain
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Beijing dénonce les propos du secrétaire d’État américain

Le gouvernement a exprimé "son fort mécontentement et sa ferme opposition face aux accusations infondées" du secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, à l'encontre du travail de prévention et de contrôle des autorités chinoises face au nouveau coronavirus (COVID-19). Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Zhao Lijian, a exhorté "la partie américaine à abandonner son biais idéologique et à cesser de saper la confiance mutuelle et la coopération entre la Chine et les Etats-Unis". A lire aussi : Des journalistes américains expulsés de Chine Mike Pompeo dénonce la "censure" des autorités chinoises Zhao Lijian a répondu aux accusations de Mike Pompeo, attestant que l'expulsion des journalistes du quotidien Wall Street Journal (WSJ) "exposait les problèmes dans la répo...
Londres appelle la Chine à ouvrir le dialogue à Hong Kong
Europe, Hong Kong, MONDE

Londres appelle la Chine à ouvrir le dialogue à Hong Kong

La Grande-Bretagne a appelé ce 19 décembre la Chine à ouvrir le dialogue avec les manifestants à Hong Kong et à respecter les engagements pris via le traité signé le 19 décembre 1984 pendant 50 ans après sa rétrocession à la Chine, en 1997. "Hong Kong connaît sa plus grande période de trouble depuis sa rétrocession. L'accord entre le Royaume-Uni et la Chine établit clairement que le haut degré d'autonomie, les droits et les libertés de Hong Kong resteront inchangés pendant 50 ans", a déclaré le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab. Le secrétaire au Foreign Office a assuré que "le seul moyen de garantir la prospérité et la stabilité de Hong Kong dans le futur est de respecter cela et de répondre aux préoccupations légitimes de la population de Hong Kong à travers un dia...
Beijing dénonce la vente d’arme des Etats-Unis à Taïwan
TAIWAN

Beijing dénonce la vente d’arme des Etats-Unis à Taïwan

Le département d'Etat de la défense américain a approuvé l'éventuelle vente de 66 chasseurs F-16 C/D Block 70 de Loockheed Martin et de 75 moteurs F110 de General Electric (GE) à Taïwan, pour 8 milliards de dollars. L'armée de l'air taïwanaise exploite actuellement le F-16 A/B. D'après l'agence chargée des exportations d'équipements militaires américains (Defence Security Cooperation Agency), ce contrat sert "les intérêts nationaux, économiques et de sécurité des États-Unis en soutenant les efforts constants" de Taïwan. Selon le communiqué de presse de l'agence, cette vente "ne modifiera pas l'équilibre militaire dans la région". Mais servira à moderniser les forces armées taïwanaises et maintenir une capacité de défense crédible. Les nouveaux F-16 contribueront "à améliorer l...
Huawei: Beijing a accusé Washington d’«abus de pouvoir»
Chine-Etats-Unis, SCI/TECH

Huawei: Beijing a accusé Washington d’«abus de pouvoir»

Les autorités chinoises ont dénoncé les règles annoncées la veille par les États-Unis bannissant le géant de la technologie Huawei et d’autres entreprises chinoises des marchés publics américains. Ce règlement provisoire va empêcher toute agence fédérale américaine d’acquérir auprès de ces entreprises chinoises du matériel de télécommunication ou du matériel technologique à compter du 13 août. Il s'agit du dernier épisode dans le lobbying instauré par l’administration Trump contre Huawei aux États-Unis. Des responsables américains assurent que le groupe chinois est lié aux services de renseignement de Beijing. Beijing a accusé Washington d’«abus de pouvoir». Un «abus de pouvoir des États-Unis visant à jeter l’opprobre et à éliminer certaines entreprises chinoises, délibéréme...
La Chine veut suspendre les importations de porc du Canada
Amériques, MONDE

La Chine veut suspendre les importations de porc du Canada

Les autorités chinoises seraient sur le point de suspendre ses importations de porc canadien, provenant du fournisseur québécois Frigo Royal. Les relations entre Ottawa et Pékin traversent une crise sans précédent depuis l'arrestation le 1er décembre à Vancouver d'une dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, accusée par les États-Unis d'avoir contourné les sanctions américaines sur l'Iran. D'après l'agence de presse chinoise Xinhua, la décision vient des doutes sur la sécurité alimentaire détectées sur un stock de porc. La viande inspectée dans la ville de Nanjing aurait montré des traces de ractopamine, une substance utilisée comme additif à la viande de porc. La ractopamine est interdite en Chine, en Russie et dans les pays de l'Union européenne, mais elle...