Dans un contexte d’escalade des tensions entre la Chine et les États-Unis sur différents sujets, la Chine a dévoilé sont nouveau système d’arme, appelé Tianlei 500.

Il s’agit d’un système d’armes dévoilé quelques jours après la visite controversée à Taïwan du secrétaire américain à la Santé, Alex Azar. Ce dernier est plus haute autorité américaine à s’être déplacée en République de Chine depuis plusieurs décennies.

Lire aussi : La Chine critique la visite du secrétaire américain à la Santé à Taiwan

Tianlei 500 peut parcourir 60 kilomètres avant d’exploser, engendrant des dégâts sur 6.000 mètres carrés. Il est donc un distributeur de munitions à guidage de précision de 500 kg et un missile air-sol. Tianlei 500 est aussi capable de transporter six types de sous-munitions et attaquer différentes cibles.

240 munitions explosives, de la taille d’une balle de tennis sont disponibles. Ces multiples munitions permettent à la bombe d’avoir un plus gros impact. Tianlei 500 peut être utilisé, afin de détruire des véhicules blindés ou attaquer des bases ennemies.

Ce nouvel outil pourrait être tiré depuis un avion afin de détruire des cibles situées au sol. Équipé d’un GPS, Tianlei 500 est également armé d’un laser de haute précision permettant d’entamer de meilleures trajectoires.

Tianlei 500 entre dans le cadre de la modernisation du parc militaire de la Chine. L’engin a été présenté en grande pompe, à l’occasion d’un spot télévisé, par l’Armée Populaire de Libération de Chine.

Mais la présentation de Tianlei 500 intervient dans un contexte de tensions accrues entre la Chine et les États-Unis à propos de Taïwan, Hong Kong, la mer de Chine méridionale, la pandémie de coronavirus, la concurrence accrue des géants des télécommunications chinois, …