Disparue depuis trois, la star utra-populaire, Fan Bingbing n’est plus apparue en public, alimentant les rumeurs les plus folles. L’actrice et mannequin serait mêlée à une énorme affaire d’évasion fiscale et des affaires de corruption.

Depuis juillet, Fan Bingbing, actrice montante du cinéma asiatique, mannequin, chanteuse de pop et productrice, s’est volatilisée. Elle serait impliquées dans une affaire d’évasion fiscale à grande échelle, concernant les acteurs et célébrités du pays.

Elle est l’actrice la mieux payée du pays depuis quatre ans, avec 300 millions de yuans de revenu (l’équivalent de 40 millions d’euros), en 2017. Cette fortune serait à l’origine de sa disparition.

En mai, un ancien présentateur de la télévision publique a diffusé sur les réseaux sociaux deux prétendus contrats de la star, pour la même production avec deux montants différents.

L’ex-animateur a ainsi révélé un système supposé de doubles contrats (appelés yin-yang), permettant aux acteurs de déclarer un salaire inférieur à celui réellement perçu pour échapper au fisc.

L’affaire est devenue un véritable scandale dans un pays où le salaire exorbitant des célébrités est déjà sur le banc des accusés, car pour les autorités cela promut le culte de l’argent.

Début septembre, un article publié dans le journal officiel Securities Daily, indiquait que l’actrice avait été «placée sous contrôle», accusée d’évasion fiscale, soupçonnée d’avoir participé à des «prêts illégaux et d’autres formes de corruption». Elle pourrait «faire face à une procédure judiciaire».