Un nouveau ressortissant canadien a été arrêté en Chine, a indiqué le ministère canadien des Affaires étrangères, sans préciser les raisons de son interpellation.

Le ministère s’est dit « au courant de la détention d’un citoyen canadien à Yantai en Chine », a indiqué un porte-parole dans un courriel à l’Agence France Presse, le 13 juillet, ajoutant qu’il ne pouvait donner d’autres détails en raison de la loi sur la protection des renseignements personnels.

« Les agents consulaires fournissent une assistance consulaire » à ce ressortissant, a-t-il précisé. Selon une source proche du dossier, il n’y a pas d’indications que cette arrestation ait un rapport avec la détention de Michael Kovrig et Michael Spavor. Leur arrestation a été jugée arbitraire par Ottawa et considérée comme une mesure de représailles de la Chine, après l’arrestation au Canada d’une dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei.

Les relations entre Beijing et Ottawa traversent une période de tension depuis l’arrestation le 1er décembre 2018 à Vancouver de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, à la demande de la justice américaine.

Depuis cette arrestation, les autorités chinoises ont arrêté l’ex-diplomate Michael Kovrig et son compatriote consultant Michael Spavor, soupçonnés d’espionnage. Elles ont aussi condamné à mort deux autres Canadiens pour trafic de drogue et bloqué des importations de produits agricoles canadiens.

Le ministère canadien n’a pas précisé si la détention de ce ressortissant canadien interpellé à Yantai, dans le Shandong, avait un rapport avec l’arrestation de plusieurs personnes liées à une école de langues, dans une affaire de drogue, selon La police de Xuzhou dans la province voisine du Jiangsu (est).