Washington a annoncé le 21 janvier avoir suspendu 44 vols de passagers des États-Unis vers la Chine, en raison des restrictions sanitaires liées au Covid-19 imposées par Pékin à des compagnies aériennes américaines.

La Chine maintient des règles strictes pour les arrivants sur son territoire, y compris l’annulation de vols si le nombre de cas à bord d’un avion est trop important.

L’autorité aéronautique chinoise a d’ailleurs utilisé cette mesure pour annuler des vols d’American, Delta et United airlines quand des passagers ayant été testé négatifs avant le décollage ont ultérieurement été positifs à leur arrivée en Chine.

Le département américain du Transport a écrit dans son ordre que cette action contraire à l’intérêt public, «nuit aux opérations de Delta, American et United et nécessite une action réparatrice du département».

Selon le département, «les compagnies américaines qui suivent toutes les règles chinoises liées aux protocoles d’avant le décollage et durant le vol ne devraient être pénalisées si après l’arrivée des passagers sont testés positifs au Covid-19».

Les 44 vols concernés sont opérés par Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et Xiamen Airlines et étaient prévus entre le 30 janvier et le 29 mars.

Cette mesure intervient moins de trois semaines avant le début des Jeux olympiques d’hiver accueillis par Pékin.