Les Etats-Unis ont appelé la Chine à lever les restrictions imposées à l’avocat Wang Quanzhang, l’un des défenseurs des droits humains, et à libérer d’autres militants.

Ce dernier avait été arrêté par les autorités chinoises en 2015 en même temps qu’environ 200 autres défenseurs des droits humains.

Wang Quanzhang, qui a notamment défendu des militants politiques et des paysans dépossédés de leurs terres, a été relâché au début du mois après près de cinq ans en détention, mais n’a pas été autorisé à rentrer chez lui.

À lire aussi :  Libération de l’avocat des droits de l’Homme, Wang Quanzhang

Le département d’État américain a appelé le gouvernement chinois à rendre à Wang Quanzhang sa «liberté de mouvement» afin qu’il puisse, entre autres, «rejoindre sa famille à Pékin».

«Nous restons très préoccupés par les informations sur la détérioration de sa santé physique et mentale, et sur les mauvais traitements qu’il a subis en prison», a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus.

«Nous continuons à appeler à la libération de toutes les personnes injustement détenues, comme Li Yuhan et Yu Wensheng, ainsi que d’autres citoyens chinois détenus pour avoir simplement exercé leurs droits et leurs libertés fondamentales à la recherche d’une société plus juste et plus équitable, qui soit régie par l’Etat de droit», a-t-elle ajouté.