Venu soutenir son allié historique, le président Xi Jinping compte rappeler aux États-Unis sa place incontournable dans la région.

Pour certains observateurs, cette venue est un moyen de pression pour Xi Jinping dans un contexte de guerre commerciale sino-américaine.

Arrivé le 20 juin en Corée du Nord, cette visite est la première d’un président chinois depuis 14 ans, afin de renforcer l’alliance bilatérale au moment où le rapprochement entre Kim Jong-un et Donald Trump piétine.

«Notre peuple est fier d’avoir un ami proche et digne de confiance comme le peuple chinois», a écrit dans un éditorial le Rodong Sinmun, principal journal nord-coréen. Dans une tribune publiée mercredi par le Rodong Sinmun, Xi Jinping a assuré que l’amitié sino-nord-coréenne est «irremplaçable, même pour des millions».