Jin Liqun, directeur général de la Jin Liqun, directeur général de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures, a assuré avoir envoyé des invitations « sincères » aux Etats-Unis et au Japon.

La BAII a connu un développement rapide depuis son entrée en fonction le 16 janvier 2016. En 2017, les agences Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch ont d’ailleurs accordé leur meilleure note de crédibilité de la BAII.

A ce jour, la banque a accordé plus de 4,2 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros) de crédit pour financer les investissements dans 24 projets d’infrastructure dans 12 pays, majorés de plus de 20 milliards de dollars (16,4 milliards d’euros) apportés par des autorités publiques ou des particuliers.

Le 24 janvier à Davos, Jin Liqun, directeur général de la banque, a assuré que « la BAII avait adressé des invitations sincères aux Etats-Unis et au Japon avant son inauguration, les laissant prendre leur décision librement comme tout pays souverain. Ils n’étaient pas obligés de nous rejoindre« .

Ce dernier a précisé que la BAII est actuellement en coopération avec des collaborateurs états-uniens et japonais. « Nous travaillons maintenant avec Goldman Sachs et Morgan, ainsi qu’avec des employés des Etats-Unis et du Japon« , a souligné Jin Liqun.

La BAII est désormais composée de 84 membres

La Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures a d’ailleurs annoncé en décembre 2017 que son conseil des gouverneurs avait approuvé l’adhésion des Îles Cook, du Vanuatu, de la Biélorussie et de l’Equateur.

L’entrée de ces pays portent à 84 le nombre de membres approuvés de la BAII. « L’expansion stable des membres illustre la confiance de la communauté internationale envers la BAII« , a affirmé le président de la BAII.

Les quatre membres rejoindront officiellement la BAII après avoir achevé leurs processus nationaux nécessaires et effectué le premier versement de capital auprès de la banque.

« Alors que nous entamons notre troisième année d’opérations, nous nous attendons à une nouvelle hausse du nombre de membres et à renforcer notre rôle dans la communauté financière internationale« , a déclaré Sir Danny Alexander, vice-président et secrétaire corporatif de la BAII.

Basée à Beijing, la BAII est une banque de développement multilatérale se concentrant sur les investissements dans les infrastructures et visant à promouvoir le développement social et économique en Asie, en Afrique, et au-delà.

La BAII a approuvé en décembre 2017 des prêts de 250 millions de dollars (205 millions d’euros) pour un projet de gaz naturel en Chine et des prêts de 335 millions de dollars (274,7 millions d’euros) pour un projet de métro électrique à Bangalore, en Inde.