Chine-Inde, les Instituts Confucius au centre des tensions

par | Août 5, 2020 | Asie/Pacifique, MONDE

L’ambassade de Chine a exhorté les autorités indiennes à ne pas politiser la coopération régulière entre les deux pays dans le cas des Instituts Confucius.

Lors d’une conférence de presse, la porte-parole de l’ambassade, Ji Rong, a dit souhaiter que l’Inde puisse traiter les Instituts Confucius et la coopération sino-indienne en matière d’enseignement supérieur « de façon objective et équitable ».

Cette dernière a répondu à une question sur la décision du ministère indien de l’Éducation de revoir les programmes de coopération bilatérale en matière d’enseignement supérieur.

Lire aussi : Les accords universitaires Chine-Inde et Instituts Confucius à la loupe

Elle a également souhaité que l’Inde puisse « éviter de politiser la coopération normale et maintenir un développement sain et stable des échanges culturels et entre les peuples » des deux pays.

Le ministère indien de l’Éducation a décidé d’évaluer les Instituts Confucius et les salles de classe Confucius conjointement établis par l’Institut Confucius de Chine et sept universités et collèges indiens, ainsi que 54 protocoles d’accord sur la coopération inter-scolaire signés entre les établissements d’enseignement supérieur indiens et chinois.

Ji Rong a expliqué qu’avec des échanges économiques, commerciaux et culturels de plus en plus étroits entre la Chine et l’Inde, la demande à l’égard de l’enseignement de la langue chinoise augmentait en Inde. « La coopération sino-indienne concernant les Instituts Confucius dure depuis plus de dix ans », a-t-elle rappelé.

« Tous les Instituts Confucius ont été créés par des universités chinoises et indiennes après la signature d’accords de coopération juridiquement contraignants conformément aux principes de respect mutuel, de consultation amicale, d’égalité et de bénéfice mutuel, et sur la prémisse que la partie indienne (…) satisfasse aux conditions de fonctionnement de l’Institut », a précisé cette dernière.

« Les Instituts Confucius sont toujours largement gérés par la partie étrangère, la partie chinoise offrant son aide et les deux soulevant conjointement des fonds », a assuré la porte-parole.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :